Vivre dehors est la vraie vie.
Elle serait la plus simple et bénéfique sans la suprématie matérielle de l'Ombre et sa dictature (résultat d'une société malade, dégénérée, peureuse et obéissante). De ce fait, elle est la plus dure.
Je parle de vivre dehors en ville, tout en restant classe, sportif et gentleman. Vivre dans la nature est trÚs facile à cÎté. Là, ça demande soit de faire venir une grande force, soit de dépérir.
La misĂšre matĂ©rielle ou pauvretĂ© matĂ©rielle ce sont les sociĂ©tĂ©s humaines, les villes, non pas le fait d'ĂȘtre pauvre.
Cepenpant, conquĂ©rir la MatiĂšre est l'expĂ©rience suprĂȘme de l'Ăąme.

Prestations :

Programmes de développement :
programme master programme vivre dehors en ville et réussir programme eili3

Livres spirituels ebook/papier :

22 mai 2023

Gagner au jackpot


J'ai eu la chance d'ĂȘtre sans domicile pendant 3 ans. Ça a Ă©tĂ© une expĂ©rience Ă©volutive incroyable, une progression phĂ©nomĂ©nale, un grand et puissant dĂ©veloppement personnel et spirituel. 
Intense, Ă©prouvant et fortifiant sont aussi des mots appropriĂ©s. 
La conquĂȘte de la MatiĂšre la plus dense qui soit.
Vaincre, réussir chaque jour, intégrer, faire un et transcender.
Savoir vivre dehors, par tout temps, en ville comme dans la nature, aiguise les sens, l'esprit et la force intérieure. Dépassement de soi, encore et toujours.
Savoir se débrouiller avec peu, avec ce qu'offre la nature et la ville en étant observateur, rusé, habile, discret, rapide et stratégique, participe à une survie gagner d'avance.
L'intĂ©gration de la matiĂšre forte dans son agitation extrĂȘme, apporte en puissance 100 sa connaissance vibratoire dans toutes ses informations en accĂ©lĂ©rĂ©. Ça secoue un temps. L'animal est comme balancĂ© dans un train grande vitesse. Puis c'est l'animal qui finit par dompter le train fou. Car de cette folie, il en a fait une puissante force Ă  vie, qui reste comme une enclume, un poing imposant et souverain posĂ© sur le sol. C'est un vĂ©ritable ancrage, Ă  l'image d'un gros platane, avec les animaux totem en un, donnant l'Ă©nergie d'un ĂȘtre plus grand.
AprÚs le grand vacarme, aprÚs cet enfer, c'est la paix, le silence, la sagesse et le retour des hautes énergies. Le retour de sa vraie nature, en bien plus fort, car il a du poids, beaucoup de poids. Un poids qui sera pour toujours solidement un avec la MatiÚre, puisqu'il est elle en soi. La MatiÚre du tout en bas, la plus forte, un avec moi. Et c'est là cette fois-ci que la 2Úme montée sera la bonne, sans perte. Jackpot gagné.

J'ai rĂ©ussi la conquĂȘte matĂ©rielle, qui n'est pas celle des sociĂ©tĂ©s humaines qui elle est un Ă©chec.
ConquĂ©rir la matiĂšre ce n'est pas avoir des biens et de l'abondance. D'ailleurs, les croyances de ce mot sont fausses en spiritualitĂ©. Ce sont des croyances erronĂ©es. Car beaucoup d'individus ne vivront pas l'abondance en terme de biens pour leur bien justement et Ă©volution, mĂȘme s'ils lisent 36 ouvrages sur le sujet, regardent des centaines de vidĂ©os ou participent Ă  des stages/programmes/confĂ©rences oĂč il faut faire tout un tas de choses pour obtenir l'abondance, ça ne marchera pas, ce n'est pas ce qu'ils doivent vivre, ou du moins pas maintenant.
La vraie abondance ce n'est pas ça. Il faut mĂȘme oublier ce mot. Quand on est un avec la vie, qu'on vit dans l'instant prĂ©sent, qu'on a de bons liens sociaux, alors la vie nous apporte uniquement ce dont on a besoin pour le moment prĂ©sent, ni plus ni moins. Quand on a l'esprit dĂ©tendu, en paix, c'est parfait comme ça et on fait confiance en la vie. Il n'y a rien besoin de plus. 
Ceux qui cherchent l'abondance sont dans l'agitation mentale, ils sont en division avec la vie. Il ne faut plus perdre son temps avec ça. Si on doit vivre l'abondance, ça se fera naturellement, non pas en y faisant du forcing en le voulant coûte que coûte.
Il faut accepter ce que la vie nous offre, mĂȘme si on pense au dĂ©part que c'est rien, sinon on n'Ă©volue plus. Et on peut fortement Ă©voluer avec peu en en faisant un tout juste et parfait. Alors c'est lĂ  que ça change.
La vraie conquĂȘte matĂ©rielle c'est dans le corps, en lien avec la vie, les gens, en unitĂ© avec tout.

Donc, gagner au jackpot ce n'est pas gagner plein d'argent, c'est gagner la MatiÚre (en vivant en unité avec elle, dehors, dans tout environnement).

21 mai 2023

Drogué à internet avec transfert de conscience dans un moi-je virtuel

Sans parler de ceux qui jouent Ă  des jeux vidĂ©os, on va s'intĂ©resser Ă  tous les professionnels qui essayent de crĂ©er des choses virtuelles qui ne marchent pas. Et plus particuliĂšrement, ceux qui y passent des annĂ©es sans toujours aucun rĂ©sultat, mais qui sont prĂȘts Ă  y passer encore autant de temps, parce qu'ils ne sont plus dans la rĂ©alitĂ©.
DroguĂ©s et dĂ©pandants Ă  internet sans s'en rendre compte, ces gens ont mis plus d'importance ou d'intĂ©rĂȘt dans leur moi-je virtuel plutĂŽt que dans la vraie vie. Avec le temps, l'identitĂ© virtuelle gonfle et est considĂ©rĂ©e par l'individu comme la vraie identitĂ©.
Il y a toujours pour ces gens-lĂ  dont l'activitĂ© ne marche pas, un trĂšs grand dĂ©calage entre ce qu'ils sont dans la vie et ce qu'ils montrent ou prĂ©tendent ĂȘtre sur internet. Et c'est prĂ©cisĂ©ment pour ça que ça ne marche pas.
Ils ne sont pas alignĂ©s avec ce qu'ils font, ils ne l'incarnent pas, et ce qu'ils crĂ©ent est donc faux, en dehors de la rĂ©alitĂ©, mais totale vĂ©ritĂ© pour eux. C'est leur illusion. VoilĂ  pourquoi ça ne marche pas et que mĂȘme 4 ans aprĂšs, ils n'auront toujours pas de client.
On peut se rĂ©veiller un jour et voir que tout ce qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă© sur internet ne vaut rien, que c'est Ă©gal Ă  un chĂąteau de carte, sortir de lĂ  et passer Ă  autre chose (vivre), ou bien rester endormi encore longtemps avec un ego qui gonfle et devient irascible Ă  la moindre contrariĂ©tĂ© et propageant des mauvaises Ă©nergies sur l'entourage. 
Mais la construction d'une identité virtuelle dans le temps devient telle que l'individu en est totalement hypnotisé, sans compter l'endormissement de l'esprit qu'opÚre le virtuel. On peut passer des heures à ne rien faire sans s'en rendre compte, sortir de là comme un zombi et dire qu'on a beaucoup travaillé. J'en connais !
Ne se rendant pas compte qu'ils sont droguĂ©s et pris dans une illusion croissante, ces gens-lĂ  affirment qu'ils sont leur identitĂ© virtuelle mĂȘme si les activitĂ©s de cette identitĂ© virtuelle ne marchent pas depuis des annĂ©es. Preuve que ça ne vaut rien, totale perte de temps.
C'est le transfert (inconscient) de conscience de la vraie identité dans une illusion, parce que tout bonnement leur existence a pris plus d'importance dans une création mentale visible dans un écran que dans la vraie vie. Et cette création mentale étant visible par d'autres, il est encore plus difficile pour ceux qui y ont transféré leur conscience de ne plus la nourrir, car se disant que d'autres attendent de cette création virtuelle, qui est considérée comme le vrai soi pour ceux qui y ont perdu leur identité. Un soi d'illusion complÚtement improductif, mais tellement virtualisé dans les énergies qui y ont été mises et embelli qu'ils s'y idolùtre. Un illusion de soi créée dans le rien, sublimée et hypnotique, un échappatoire à une vie réelle fade ou souffrante.
Malheureusement, ces gens-lĂ  peuvent ĂȘtre ajoutĂ©s dans les rangs des schizophrĂšnes.
On leur souhaite de se réveiller et de donner plus d'importance dans la vraie vie, d'incarner qui ils sont vraiment, ou bien la vie (les gens) s'en chargera un jour mais avec certainement des dégùts.
--> Voir libellé Leurre de l'ego spirituel

16 mai 2023

Durée de corps

On ne dit pas de telle espĂšce ou de tel ĂȘtre qu'il a une durĂ©e de vie de tant de jours ou de tant d'annĂ©es mais une durĂ©e de corps.