Vivre dehors est la vraie vie.
Elle serait la plus simple et bénéfique sans la suprématie matérielle de l'Ombre et sa dictature (résultat d'une société malade, dégénérée, peureuse et obéissante). De ce fait, elle est la plus dure.
Je parle de vivre dehors en ville, tout en restant classe, sportif et gentleman. Vivre dans la nature est trÚs facile à cÎté. Là, ça demande soit de faire venir une grande force, soit de dépérir.
La misĂšre matĂ©rielle ou pauvretĂ© matĂ©rielle ce sont les sociĂ©tĂ©s humaines, les villes, non pas le fait d'ĂȘtre pauvre.
Cepenpant, conquĂ©rir la MatiĂšre est l'expĂ©rience suprĂȘme de l'Ăąme.

Prestations :

Programmes de développement :
programme master programme vivre dehors en ville et réussir programme eili3

Livres spirituels ebook/papier :

13 mai 2023

Info

Une secte reptilienne (encore déguisée en humains) dit qu'il reste moins de 20 ans à vivre à l'humanité d'aprÚs leurs scientifiques et experts climatologues non subventionnés par l'état.
D'une part, tout ce qui vient des reptiliens est mensonge et est lĂ  pour engendrer de la peur et obtenir des consĂ©quences favorables pour eux (mĂ©dias officiels), et d'autre part, mĂȘme si c'est vrai, cela est mis en place dans un but prĂ©cis.
Ce groupe reptilien dĂ©nonce les agissements de nos dirigeants et stars du showbiz, divulgue des informations sur la prĂ©sence extraterrestre et prĂ©tend ĂȘtre lĂ  pour aider l'humanitĂ©.
Pour moi, il s'agit de susciter de la peur et faire croire Ă  des sauveurs pour que les gens se jettent encore et toujours dans les griffes du loup.
Ça a Ă©tĂ© le cas pour le terrorisme, le cas pour le c@o%v$i#d-5@G, les va@c$c%i#ns et le cas pour la guerre en Ukraine, afin d'obtenir toujours plus de contrĂŽle et d'argent sur des populations hypnotisĂ©es, peureuses et obĂ©issantes qui se font tout prendre.
Ce groupe prétend que nos gouvernements ont hùte que les grandes catastrophes climatiques adviennent pour anéantir la population mondiale et qu'il y aura des bunkers ou villes souterraines pour les survivants.
Bien entendu, il ne faudra en aucun cas y aller si tout cela est vrai.
Des technologies pourraient ĂȘtre lĂ  pour aider l'humanitĂ© mais ce n'est pas ce qui est voulu, donc elles ne sont pas disponibles pour elle.
Il y avait aussi des cartes du monde avec tous les littoraux submergés par des tsunamis et l'emplacement des supers volcans qui entreront en éruption.
Il faut donc vivre Ă  plus de 200m de hauteur pour ceux qui habitent en bord de cĂŽte.
La question maintenant est de savoir pourquoi ce groupe reptilien dénonce ça ?
Ont-ils prévu eux de contribuer en faisant croire aux survivants que ce sont des ovnis géants qui vont les sauver ?
J'ai dĂ©jĂ  eu cette vision il y a 3 ou 4 ans. J'informais Ă  l'Ă©poque que mĂȘme si des extraterrestres se faisaient passer pour des gentils, qu'il ne fallait en aucun cas monter Ă  bord de leurs vaisseaux, aussi beaux soient-ils.
Je parle dans d'autres articles aux libellés Sociétés humaines, que la finalité de l'humanité c'est la robotisation, et tout a été mis en place depuis le terrorisme pour ça, avec pour finir l'IA qui contrÎle les pucés. Et avec les catastrophes climatiques, pour survivre, les plus riches devront robotiser leur corps. Sinon, c'est les gazs toxiques et mutations souffrantes si on n'a pas trouvé de grottes (pour les survivants désobéissants), à moins qu'en haut des montagnes il y ait toujours de l'air pur ?
Au moins, il vaut mieux quitter son corps en homme libre.
Bref, ne rien croire de quelconque autoritĂ© ou soit disant sauveur. Comme il a Ă©tĂ© le cas Ă  la pĂ©riode des confinements avec Qanon et Nesara Gesara, qui faisaient croire Ă  toute une communautĂ© spirituelle hyper naĂŻve que toutes les personnes mauvaises au pouvoir se faisaient arrĂȘter les unes aprĂšs les autres et que les rĂ©vĂ©lations allaient ĂȘtre diffusĂ©es Ă  la tĂ©lĂ©vision. Laissant les spirituels bras ballants au lieu d'utiliser leur pouvoir en commun lors de cette pĂ©riode propice.
RĂ©capitulatif : vivre Ă  200 mĂštres minimum au-dessus du niveau de la mer prĂšs des cĂŽtes, ne pas aller dans les bunkers ou villes souterraines des gouvernements, ni grimper Ă  bord de vaisseaux extraterrestres ou militaires. Ne pas laisser son argent dans les banques.
Le reste ça concerne la survie dont j'ai dĂ©jĂ  parlĂ©. Et la survie c'est du dĂ©veloppement personnel, parce qu'avant d'ĂȘtre bien Ă  vivre dehors 24h/24 et savoir se dĂ©brouiller avec peu, y a du boulot.