Vivre dehors est la vraie vie.
Elle serait la plus simple et bénéfique sans la suprématie matérielle de l'Ombre et sa dictature (résultat d'une société malade, dégénérée, peureuse et obéissante). De ce fait, elle est la plus dure.
Je parle de vivre dehors en ville, tout en restant classe, sportif et gentleman. Vivre dans la nature est tr√®s facile √† c√īt√©. L√†, √ßa demande soit de faire venir une grande force, soit de d√©p√©rir.
La misère matérielle ou pauvreté matérielle ce sont les sociétés humaines, les villes, non pas le fait d'être pauvre.
Cepenpant, conqu√©rir la Mati√®re est l'exp√©rience supr√™me de l'√Ęme.

Prestations :

Programmes de développement :
programme master programme vivre dehors en ville et réussir programme eili3

Livres spirituels ebook/papier :

23 mars 2023

Force pure

Il y a des expériences extrêmes, qui se vivent sur des années, mais elles endurcissent tellement, que l'on est obligé de faire venir une grande force pour y résister.
Cependant, on s'aperçoit finalement que c'était l'être en soi qui n'était pas assez fort, avec également la rudesse ou faiblesse de l'ego dans tout ce qui n'est pas aimé ou accepté, mais aussi dans ses limites et ses "vouloirs".
Les "je veux ci et pas √ßa" tout le monde connait, toutefois cette r√©sistance ou force conservatrice cr√©e in√©vitablement du mal-√™tre et un certain conflit avec la vie, avec ce qui est propos√©. 
Toujours, la souffrance alors fait office de r√©veil, d'ouverture et de changement. Il n'y a pas le choix. 
C'est alors des prises de conscience et autres compréhensions. Cela modifie les perceptions et intégrations énergétiques avec la vie, l'univers, de ce fait, l'être en soi change.
En v√©rit√©, c'est comme cela depuis l'enfance, sauf que plus on grandit, plus on s'oppose au changement. Et plus la dualit√© perdure, plus il y a souffrance. Mais la vie ne veut que notre bien. Les gens sont l√† vie. La vie est les gens. 
Au niveau universel, il n'y a qu'une vie, la m√™me dans tous les corps. Beaucoup r√©sistent, et cela endommage leur corps. 
Prendre comme le√ßon pour √©voluer et faire un avec ce qu'il se passe accro√ģt la force en soi.
Dans la nature, on peut trouver cette force pure qui prend tout son sens en ville. Car la seule force pure de la nature dissout l'être dans une amplification spatiale, même avec une conscience universelle et une expérience de toute lumière, alors que la force de la ville (ou matière dense) amplifie l'être dans sa dimension terrestre, fort et ancré. C'est soit le nuage, soit la pierre. Et je vous le dis, pour vaincre les épreuves matérielles il faut être comme une pierre spirituelle, car le nuage finit en pluie. Ce qui veut dire, qu'il finit anéanti en morceaux sur le sol.
Mais bien évidemment, chaque expérience a sa raison d'être. Les énergies en morceaux sur le sol se réintègrent et avec la compréhension, le nuage se solidifie. C'est l'expérience spirituelle hors des forêts, hors des énergies pures et de la facilité. Le nuage ou être pur et innocent se solidifie de matière dense. Une matière vue dense autrefois de par les difficultés de l'ego, de sa résistance et lutte, mais qui devient une force pure matérielle, tout le contraire de ce qu'apprend la spiritualité de départ. C'est conquérir la lumière de l'obscurité.
Il ne faut pas s'élever, il faut s'enraciner, manger toute la matière divinement. Alors on croit sur 360 degrés, un avec tout. Et jamais on ne perd sa force.

19 mars 2023

Programme EIlI3


La puissance de la spiritualité dans la matière
3 PDF + 1 vidéo + 1 audio MP3 de 33 min
--> √Ä d√©couvrir ici <--

18 mars 2023

Programme Master


Programme Master : Int√©grez votre √™tre sup√©rieur 
Programme audio mp3 de 35 min

17 mars 2023

La vraie réussite

Le succès matériel est dans le corps.
Après la conquête spirituelle (simple et accessible à tous), c'est la conquête matérielle dans la matière la plus dense qui soit, de par la conquête du corps dans une agitation quotidienne extrême.
Trois ans de vie sans domicile en ville m'ont appris √† vaincre l'√©preuve la plus redoutable, en partie gr√Ęce aux connaissances acquises plus t√īt. Petit √† petit, ma pratique se modifie compl√®tement, et la force qui d√©coule alors de l'int√©gration de ces exp√©riences est non seulement surpuissante mais √©ternelle.
Les concepts spirituels anciens ne valent plus rien, les yeux fixés sur la seule véritable conquête et le coeur ardent, le corps est lancé à l'assaut de la plus grande des montagnes et rien ne l'arrête.

06 mars 2023

Les loups

Derri√®re nouvelle en date, des loups ont √©t√© aper√ßus o√Ļ j'ai mon campement. 
La dernière fois que j'ai senti les énergies du loup, c'était y a 3 ans, vers Braux, dans l'arrière-pays (terme qui ne veut rien dire) comme on l'appelle. J'en parle dans un autre article Campement.
Un c'était approché la nuit et je suis vite parti.
Depuis et surtout ici, juste au-dessus de Nice et entour√© de villages, je ne pensais pas que dans cet endroit de nature pouvaient venir des loups. 
Je connais plut√īt bien le coin jusqu'√† Aspremont et jusqu'au Mont Chauve. Il y a ici au moins 800 hectares. Mais √† bien y r√©fl√©chir maintenant, c'est vrai que la nature s'√©tend jusqu'√† l'horizon au nord... donc ils sont descendus jusque l√†, √† la poursuite des sangliers.
Bon et bien apr√®s les scorpions et les sangliers, je les attends. 
S'ils ne me dérangent pas tout ira bien, comme avec les phacochères avec qui la cohabitation se passent bien. Ils reniflent, grognent pour les nouveaux et passent leur chemin.
Alors si un loup (au niveau universel) décide de ne pas être mon nouvel animal totem, je n'aurais pas d'autre choix que de l'accueillir avec la force de tous mes animaux totem (matériellement).
Ma philosophie de vie, c'est toujours que tout va bien se passer. Si j'en croise un, et quoi qu'il se passe, il y aura d'abord un échange pour sentir et voir ce qu'il en est, en espérant que nous ne fassions qu'un. C'est juste et parfait, car j'en deviens un aussi. Sinon...