Vivre dehors est la vraie vie.
Elle serait la plus simple et bénéfique sans la suprématie matérielle de l'Ombre et sa dictature (résultat d'une société malade, dégénérée, peureuse et obéissante). De ce fait, elle est la plus dure.
Je parle de vivre dehors en ville, tout en restant classe, sportif et gentleman. Vivre dans la nature est tr√®s facile √† c√īt√©. L√†, √ßa demande soit de faire venir une grande force, soit de d√©p√©rir.
La misère matérielle ou pauvreté matérielle ce sont les sociétés humaines, les villes, non pas le fait d'être pauvre.
Cepenpant, conqu√©rir la Mati√®re est l'exp√©rience supr√™me de l'√Ęme.

Prestations :

Programmes de développement :
programme master programme vivre dehors en ville et réussir programme eili3

Livres spirituels ebook/papier :

25 décembre 2022

Alignement

L'alignement c'est ni plus ni moins que la voie du milieu dans le corps. Je vis en ville dans un matériel extrême et dors en pleine nature dans un matériel rudimentaire. Comment faire mieux pour trouver le parfait équilibre ? Le reste est dans la tête.
√ätre en paix avec les deux demande d'√™tre en paix avec son masculin et son f√©minin, dans toute sa verticalit√©, de l'ancrage jusqu'aux plans de lumi√®re. 
Si on a un probl√®me avec la mati√®re brute ou de l'autre c√īt√© les dimensions c√©lestes (√ßa coince).
J'ai été en colère contre les deux tour à tour au cours de cette vie. Même maintenant, je ne veux pas entendre parler de guides ou d'êtres de lumière. Ça ne m'intéresse pas.
Il se peut vraisemblablement, que lorsque je quitterai ce corps, je ne me retournerai devant aucun guide ou fant√īmes d'une soit disant famille qui m'attend (les reptiliens savent tr√®s bien se d√©guiser pour qu'on reste dans une de leur matrice 3D), ni d'√™tres all√©chants pour quelques exp√©riences, et passerai devant eux comme une fus√©e avec un majeur divin lev√© dans chaque main pour atteindre la Lumi√®re totale en per√ßant droit devant pour une trajectoire directe.
Mais voil√†, je sais une chose, et c'est √©crit dans R√©alisation Spirituelle en 2010, que la vie qui se fond dans la Lumi√®re, devient l'Universel puis l'Absolu. C'est alors le vide, le noir et la conscience qui se r√©veille dans un caillou. 
Comme je n'ai pas envie de tout recommencer depuis le début, il vaut mieux se fier à personne, aussi lumineux et éthéré soit-il, et explorer seul l'univers encore et encore, en incorporant tous ses corps universels et vivre sa voie du milieu sans s'identifier ou imiter aucun monde, aucune civilisation. On les est toutes mais elles ne sont pas soi. Aussi je ne suis pas un humain et ne veux pas l'être. C'est une expérience.
Ce qui veut dire au final, que je ne passerai pas devant aucun √™tre d√©sincarn√© aussi √©volu√© soit-il les majeurs lev√©s mais dans une parfaite indiff√©rence. Car on ne m'aura plus (les Starseeds sont de gros na√Įfs).
Et pour l'alignement, le m√™me vaut partout, aimer la mati√®re comme le ciel, √™tre en paix avec les deux. Alors un fluide s'active et inonde la colonne vert√©brale. On marche droit. Le regard est pr√©cis. L'action est juste. Et c'est √† trouver seul, un √©quilibre entre le faire et l'√™tre, entre l'Ombre et la Lumi√®re, entre son f√©minin et son masculin. 
Ainsi les exp√©riences de la Mati√®re sont l√† pour √ßa et co√Įncident parfaitement, puisque cr√©√©es depuis l'√©tat int√©rieur, elles s'ajustent et d√©filent devant soi. C'est sa propre Ňďuvre.
Le reste est une question de choix. 
On est donc sur cette Terre par choix, et ce qu'on vit se produit gr√Ęce √† une succession de choix, tant depuis nos pens√©es que depuis notre vibration mol√©culaire. Cependant, aucun ne vit la m√™me voie du milieu et ne peut l'atteindre de la m√™me fa√ßon.