Vivre dehors est la vraie vie.
Elle serait la plus simple et bénéfique sans la suprématie matérielle (signe d'une société malade, dégénérée, peureuse et obéissante).
De ce fait, elle est la plus dure.
Je parle de vivre dehors en ville, tout en restant classe, sportif et gentleman. Vivre dans la nature est très facile à côté. Là, ça demande soit de faire venir une grande force, soit de dépérir.
Conquérir la Matière est l'expérience suprême de l'âme.
Suivez mon journal et retrouvez des conseils utiles pour survivre et Ă©voluer.

11 novembre 2022

Campement

(Visiblement, cette vidéo ne marche qu'avec son mode plein écran)

Comme l'est mentionné dans les autres articles, campement établit depuis décembre 2019. Plus de 2 années à y dormir la nuit.
Peu d'oiseaux, deux Ă©cureuils, quelques scorpions et beaucoup de sangliers. 
Les Ă©nergies du sanglier : fort ancrage, harmonie avec les lieux/la nature, furtif, obstinĂ©, protecteur, sociable et sauvage Ă  la fois, va droit devant, atteint toujours son but et c'est aussi un gardien. 


La vie ici : nature pour la nuit, sport le matin, travail et déplacements en ville, ma fille, et retour au campement le soir.