La plus grande des folies, c'est de vivre parmi les hommes. Mais c'est une folie divine remplie de périples, d'épreuves et de victoires si on prend en compte la dimension spirituelle. Une folie car les sociétés humaines vont à l'encontre de la vie. Elles ne sont pas conçues pour des êtres vivants mais pour des machines. Et on doit se comporter comme une machine pour subvenir à ses besoins et donc vivre.
Il faut vraiment que l'humain ait perdu sa nature pour trouver un tel système normal.
Alors c'est bien ça le défi : faire toute la vie en soi pour y arriver et sortir de cette folie.
Ainsi, on n'est plus pris par cette inconscience, la folie se transforme en accomplissement personnel.
Faire la vie en soi, c'est assurément devenir pur et lumineux dans tout son être. On n'obeit plus à l'ombre. Elle perd son pouvoir. La folie inconsciente devient alors un jeu d'expériences pour l'éveil et les réalisations intérieures tant qu'on maintient cet état de vie en soi, qui est celui de la Présence, et ainsi en l'amplifiant, augmentant nos énergies et changeant de ce fait la dimension extérieure.
Par contre, si en plus de cette inconscience on s'enlise dans le virtuel, on devient pour de vrai une machine. C'est pour ça que l'humanité s'est créée le covid 5G. Toutes ses énergies vont dans l'inconscience virtuelle au lieu d'aller dans la vibration Vie afin d'y redéployer ses pouvoirs infinis.
Mais on est toute la vie partout, on est cette Présence... qui ne se compte pas en nombre.