Recommandations campement/ermitage

Faisant des campements dans les forêts et en montagne pour des retraites spirituelles en solo de 7 à 15 jours en général et parfois jusqu’à 1 mois, de 2008 à 2020, je donne ici tous les conseils que j’ai pu acquérir au fil de toutes ces années. J’ai également vécu sans domicile deux ans dans une tente en pleine nature, ce qui a contribué à enrichir mes connaissances en “survie” ou se débrouiller seul en pleine nature.

PS: pour ma part, je ne coupe jamais d’arbre, j’utilise une tente, bâche, corde etc (tout sera détaillé).

Voici les indications pour le campement et le matériel nécessaire, voire indispensable à se procurer pour plusieurs jours en totale immersion.

  • Le campement se fait toujours sur terrain plat (prévoir une envergure de 4m x 3)
  • Il faut qu’il y ait suffisamment d’arbres autour. Aucun campement en totale immersion sur plusieurs jours ne se fait à découvert
  • Voir si les arbres sont costauds, qu’aucune branche ne peut casser au-dessus du campement
  • Nettoyer le sol des branches, cailloux et feuilles mortes avant d’installer la tente
  • L’idéal est de trouver deux gros arbres qui feront office de soutien bâche au-dessus et au milieu de la tente en y tendant une paracorde de 8 à 15m. Les autres extrémités doivent être accrochées à d’autres arbres ou à défaut grosse pierre bien lourde.

 


Matériel :
  • 1 tente 3 saison minimum assez légère et avec moustiquaire
  • Campement non loin d’une source d’eau (ex rivière, cours d’eau, ruisseau propre), mais à plus de 100 mètres
  • Bien repérer le nord et le sud par rapport au campement
  • Sac de couchage -23° l’hiver, -5° l’été
  • Prendre suffisamment de paracorde (4 cordes pour un total de 60m minimum). Faire un noeud à l’extrémité des cordes coupées
  • Prévoir 2 bâches kaki ou camouflées nature suffisamment grandes et résistantes (2 de 4m par 3)
  • 2 gourdes pour boire et purifier l’eau (en inox 1 litre et 2 litres)
  • 1 à 2 gourdes de cycliste pour uriner la nuit sans sortir de la tente
  • Impératif : une scie pliante, un bon couteau et une petite paire de ciseau
  • 1 bon filtre à eau (voire 1 autre modèle en plus différent)
  • 1 bidon 5 ou 10 litres
  • 1 douche solaire 10 litres avec mousqueton (emplacement de la douche solaire à 10 m minimum du campement à cause des moustiques
  • 2 savons (un pour hygiène corporelle et l’autre pour laver le linge style gros bloc savon de marseille), dentifrice, brosse à dent, coton tige, tire tique, pince à épiler, coupe ongle, grande serviette de bain
  • 8 pinces à linge
  • 1 bon tapis de sol épais
  • Impératif : 2 lampes (une frontale et une à main, prévoir assez de piles neuves)
  • Sous vêtements 100% coton pour dormir l’hiver
  • Affaire de rechange (x 7) + bon pantalon résistant nature kaki et bermuda
  • Un petit sac à dos pour les balades, avec boussole, gourde, filtre à eau et couteau toujours dedans
  • K-way (bas et haut)
  • Bonnes basquettes de randonnée
  • Veste polaire kaki servant aussi d’oreiller
  • Kleenex et pq (plusieurs paquets et rouleaux)
  • 2 sacs poubelles (40 litres, pour les détritus et le linge sale)
  • 1 quart + 1 cuillère + couvert militaire + casserole inox + combustibles et briquet
  • 1 ou 2 livres + carnet de note et stylo
  • Nourriture : 1 sac de 500g lentilles, 500g riz et 500g pâtes qui cuisent le plus vite, fruits, céréales ptit dej, barres de céréales, sachets légumes à manger chaud ou froid, sachets soupes pour l’hiver, tisanes et ce que vous voudrez en plus.
  • Batterie de secours pour téléphone style rawpower pouvant recharger le téléphone jusqu’à 7 fois (mais l’immersion dans la nature veut dire ne pas être sur son téléphone, seulement pour urgence ou dire que tout va bien).
  • Livre de poche sur plantes sauvages et baies comestibles avec photos détaillées (si possible faire stage avant). Être extrêmement prudent. Dans le doute ne pas toucher.

Recommandations :

  • Faire un trou dans le sol de 40 cm pour les gros besoins à un minimum de 30m du campement. Prévoir espace moins loin pour uriner hors des chemins de passage (min 20m, toujours au même endroit, à part en montagne…)
  • En forêt ou montagne, s’aventurer en cercle concentrique autour du campement en visualisant des repères pour se familiariser avec les lieux petit à petit jour après jour avant d’aller d’autre loin
  • En montagne, le sac de nourriture doit être accroché à un arbre à 4 m au-dessus du sol et pas exposer au soleil et à bonne distance du campement (ne pas manger au campement). Les détritus doivent être soigneusement emballés dans sac plastique et placés également en hauteur. Pour cela, balancer une paracorde au-dessus d’une grande et haute branche, accrocher le sac et tirer l’autre bout de la corde pour le monter. A bonne hauteur, faire un noeud facile à défaire autour de l’arbre
  • En option, avec l’autre bâche prévoir espace pour pouvoir se tenir debout à l’abri et/ou coin cuisine/salle de bain
  • Ne pas faire de feu ! (à part pour se faire repérer)
  • Repérer au fil des heures et des jours où est le soleil par rapport au campement. Intégrez le temps que vous avez lorsqu’il va se coucher. Sous les arbres aux feuillages denses on n’y voit plus rien surtout sans lune. Rentrez au campement avant que le soleil se couche. Il en est de même en montagne où le brouillard peut arriver d’une minute à l’autre. Sachez toujours où vous êtes et dans quelle direction est le campement. Utilisez vos repères
  • Munissez-vous d’un bon bâton
  • Regarder toujours dans ses chaussures avant de les mettre le matin. Retournez les et tapez dessus
  • Ne pas sortir de sa tente ou cabane en laissant les portes ouvertes. Même dedans, n’ouvrez que le haut jusqu’à la moitié de la hauteur tente
  • Ne jamais se gratter après avoir été piqué par un insecte.
  • Respectez la nature et ramassez vos détritus. Laissez l’emplacement sans trace, net et propre
  • Ne pas s’installer sous un arbre mort, ni sous un chêne, marronnier, châtaignier, noyer. Pareil pour la douche.
  • Ne jamais s'aventurer la nuit hors du campement sans y mettre une lanterne. 

Nos ancêtres, la voie de l'évolution

Nos ancêtres, plus évolués que nous car ils vivent en symbiose avec la nature et que nous leur sommes un sous-produit, avec un chainon manquant, génétiquement modifiés et réduits par des extraterrestres malfaisants pour être exploités et servir (humain : 95% de gènes extraterrestres).
Ces êtres, qui dirigent ce monde et imposent leurs lois seront beaucoup des futurs humains au bas de l’échelle 3D, comme ça a été le cas pour nombre d’humains de maintenant.
Ayant quittés la nature, donc la vie, nous servons la mort, notre mort, dans une dimension 3D (duelle et déconnectée), vouée ainsi à une auto-destruction répétitive depuis la nuit des temps qui n’est qu’un passage.
La suite : nature (état naturel/pur, libération et évolution 4D/5D) ou virtuelvax5Gcovid (robot/machine/programme, donc régression 2D et extinction). Quoiqu’il en soit, cette humanité 3D est finie, place au nouveau. Le pouvoir de l’Ombre ici est terminé.
On est la Source, la Lumière, immuable, infini, illimité, éternel. Il ne s’agit que d’un film sur l’écran de la conscience qui se répète, différemment. Telle a toujours été la 3D. Avec tant de souffrance (car dans le faux), on y apprend beaucoup. La réalité est la Lumière.
Donc qu’importe le choix, t’es la Source, mais ton film sera différent en fonction de ce que tu crois être et la force que tu y mets. L’apparence étant illusion même si déterminée par ce dans quoi tu mets le plus tes énergies.

Redeviens civilisé en retournant vivre dans la nature avant qu’il ne soit trop tard ;)

https://www.amazon.fr/dp/1072044358