Vivre dehors est la vraie vie.
Elle serait la plus simple et bénéfique sans la suprématie matérielle de l'Ombre et sa dictature (résultat d'une société malade, dégénérée, peureuse et obéissante). De ce fait, elle est la plus dure.
Je parle de vivre dehors en ville, tout en restant classe, sportif et gentleman. Vivre dans la nature est tr√®s facile √† c√īt√©. L√†, √ßa demande soit de faire venir une grande force, soit de d√©p√©rir.
La misère matérielle ou pauvreté matérielle ce sont les sociétés humaines, les villes, non pas le fait d'être pauvre.
Cepenpant, conqu√©rir la Mati√®re est l'exp√©rience supr√™me de l'√Ęme.

Prestations :

Programmes de développement :
programme master programme vivre dehors en ville et réussir programme eili3

Livres spirituels ebook/papier :

31 ao√Ľt 2021

Recommandations campement/ermitage

Faisant des campements dans les for√™ts et en montagne pour des retraites spirituelles en solo de 7 √† 15 jours en g√©n√©ral et parfois jusqu’√† 1 mois, de 2008 √† 2020, je donne ici tous les conseils que j’ai pu acqu√©rir au fil de toutes ces ann√©es. J’ai √©galement v√©cu sans domicile deux ans dans une tente en pleine nature, ce qui a contribu√© √† enrichir mes connaissances en “survie” ou se d√©brouiller seul en pleine nature.

PS: pour ma part, je ne coupe jamais d’arbre, j’utilise une tente, b√Ęche, corde etc (tout sera d√©taill√©).

Voici les indications pour le campement et le matériel nécessaire, voire indispensable à se procurer pour plusieurs jours en totale immersion.

  • Le campement se fait toujours sur terrain plat (pr√©voir une envergure de 4m x 3)
  • Il faut qu’il y ait suffisamment d’arbres autour. Aucun campement en totale immersion sur plusieurs jours ne se fait √† d√©couvert
  • Voir si les arbres sont costauds, qu’aucune branche ne peut casser au-dessus du campement
  • Nettoyer le sol des branches, cailloux et feuilles mortes avant d’installer la tente
  • L’id√©al est de trouver deux gros arbres qui feront office de soutien b√Ęche au-dessus et au milieu de la tente en y tendant une paracorde de 8 √† 15m. Les autres extr√©mit√©s doivent √™tre accroch√©es √† d’autres arbres ou √† d√©faut grosse pierre bien lourde.

 


Matériel :
  • 1 tente 3 saison minimum assez l√©g√®re et avec moustiquaire
  • Campement non loin d’une source d’eau (ex rivi√®re, cours d’eau, ruisseau propre), mais √† plus de 100 m√®tres
  • Bien rep√©rer le nord et le sud par rapport au campement
  • Sac de couchage -23° l’hiver, -5° l’√©t√©
  • L'hiver, avoir 3 couches : un bon sac de couchage, une couette hiver au milieu, et au-dessus une grosse couverture polaire. 
  • Prendre suffisamment de paracorde (4 cordes pour un total de 60m minimum). Faire un noeud √† l’extr√©mit√© des cordes coup√©es
  • Pr√©voir 2 b√Ęches kaki ou camoufl√©es nature suffisamment grandes et r√©sistantes (2 de 4m par 3)
  • 2 gourdes pour boire et purifier l’eau (en inox 1 litre et 2 litres)
  • 1 √† 2 gourdes de cycliste pour uriner la nuit sans sortir de la tente
  • Imp√©ratif : une scie pliante, un bon couteau et une petite paire de ciseau
  • 1 bon filtre √† eau (voire 1 autre mod√®le en plus diff√©rent)
  • 1 bidon 5 ou 10 litres
  • 1 douche solaire 10 litres avec mousqueton (emplacement de la douche solaire √† 10 m minimum du campement √† cause des moustiques
  • 2 savons (un pour hygi√®ne corporelle et l’autre pour laver le linge style gros bloc savon de marseille), dentifrice, brosse √† dent, coton tige, tire tique, pince √† √©piler, coupe ongle, grande serviette de bain
  • 8 pinces √† linge
  • 1 bon tapis de sol √©pais
  • Imp√©ratif : 2 lampes (une frontale et une √† main, pr√©voir assez de piles neuves)
  • Sous v√™tements 100% coton pour dormir l’hiver
  • Affaire de rechange (x 7) + bon pantalon r√©sistant nature kaki et bermuda
  • Un petit sac √† dos pour les balades, avec boussole, gourde, filtre √† eau et couteau toujours dedans
  • K-way (bas et haut)
  • Bonnes basquettes de randonn√©e
  • Veste polaire kaki servant aussi d’oreiller
  • Kleenex et pq (plusieurs paquets et rouleaux)
  • 2 sacs poubelles (40 litres, pour les d√©tritus et le linge sale)
  • 1 quart + 1 cuill√®re + couvert militaire + casserole inox + combustibles, r√©chaud et briquets (j'ai toujours fait chauffer la nourriture avec la marque Esbit : le r√©chaud pliant + les combustibles solides 12x14g).
  • 1 ou 2 livres + carnet de note et stylo
  • Nourriture : 1 sac de 500g lentilles, 500g riz et 500g p√Ętes qui cuisent le plus vite, fruits, c√©r√©ales ptit dej, barres de c√©r√©ales, sachets l√©gumes √† manger chaud ou froid, sachets soupes pour l’hiver, tisanes et ce que vous voudrez en plus.
  • Batterie de secours pour t√©l√©phone style rawpower pouvant recharger le t√©l√©phone jusqu’√† 7 fois (mais l’immersion dans la nature veut dire ne pas √™tre sur son t√©l√©phone, seulement pour urgence ou dire que tout va bien).
  • Livre de poche sur plantes sauvages et baies comestibles avec photos d√©taill√©es (si possible faire stage avant). √ätre extr√™mement prudent. Dans le doute ne pas toucher.

Recommandations :

  • Faire un trou dans le sol de 40 cm pour les gros besoins √† un minimum de 30m du campement. Pr√©voir espace moins loin pour uriner hors des chemins de passage (min 20m, toujours au m√™me endroit, √† part en montagne…)
  • En for√™t ou montagne, s’aventurer en cercle concentrique autour du campement en visualisant des rep√®res pour se familiariser avec les lieux petit √† petit jour apr√®s jour avant d’aller d’autre loin
  • En montagne, le sac de nourriture doit √™tre accroch√© √† un arbre √† 4 m au-dessus du sol et pas exposer au soleil et √† bonne distance du campement (ne pas manger au campement). Les d√©tritus doivent √™tre soigneusement emball√©s dans sac plastique et plac√©s √©galement en hauteur. Pour cela, balancer une paracorde au-dessus d’une grande et haute branche, accrocher le sac et tirer l’autre bout de la corde pour le monter. A bonne hauteur, faire un noeud facile √† d√©faire autour de l’arbre
  • En option, avec l’autre b√Ęche pr√©voir espace pour pouvoir se tenir debout √† l’abri et/ou coin cuisine/salle de bain
  • Ne pas faire de feu ! (√† part pour se faire rep√©rer)
  • Rep√©rer au fil des heures et des jours o√Ļ est le soleil par rapport au campement. Int√©grez le temps que vous avez lorsqu’il va se coucher. Sous les arbres aux feuillages denses on n’y voit plus rien surtout sans lune. Rentrez au campement avant que le soleil se couche. Il en est de m√™me en montagne o√Ļ le brouillard peut arriver d’une minute √† l’autre. Sachez toujours o√Ļ vous √™tes et dans quelle direction est le campement. Utilisez vos rep√®res
  • Munissez-vous d’un bon b√Ęton
  • Regarder toujours dans ses chaussures avant de les mettre le matin. Retournez les et tapez dessus
  • Ne pas sortir de sa tente ou cabane en laissant les portes ouvertes. M√™me dedans, n’ouvrez que le haut jusqu’√† la moiti√© de la hauteur tente
  • Ne jamais se gratter apr√®s avoir √©t√© piqu√© par un insecte.
  • Respectez la nature et ramassez vos d√©tritus. Laissez l’emplacement sans trace, net et propre
  • Ne pas s’installer sous un arbre mort, ni sous un ch√™ne, marronnier, ch√Ętaignier, noyer. Pareil pour la douche.
  • Ne jamais s'aventurer la nuit hors du campement sans y mettre une lanterne.
  • L'hiver mettre ses chaussettes au fond du sac de couchage la nuit pour les s√©cher et les r√©chauffer
Astuces : il y a de l'eau potable dans tous les cimetières et parcs pour enfants et des prises électriques dans toutes les églises et cages d'escaliers.

Mat√©riel long terme : 
  • Po√™le et casserole 
  • Huiles d'olive (c'est mieux bio)
  • Savons, brosses √† dents, dentifrices, cotons tiges, pince √† √©piler, coupe ongle, rasoirs, petit ciseau
  • Briquets, piles, kleenex, pq
  • Conserves, sardines, rations de survie

25 ao√Ľt 2021

Nos ancêtres, la voie de l'évolution

Nos ancêtres, plus évolués que nous car ils vivent en symbiose avec la nature et que nous leur sommes un sous-produit, avec un chainon manquant, génétiquement modifiés et réduits par des extraterrestres malfaisants pour être exploités et servir (humain : 95% de gènes extraterrestres).
Ces √™tres, qui dirigent ce monde et imposent leurs lois seront beaucoup des futurs humains au bas de l’√©chelle 3D, comme √ßa a √©t√© le cas pour nombre d’humains de maintenant.
Ayant quitt√©s la nature, donc la vie, nous servons la mort, notre mort, dans une dimension 3D (duelle et d√©connect√©e), vou√©e ainsi √† une auto-destruction r√©p√©titive depuis la nuit des temps qui n’est qu’un passage.
La suite : nature (√©tat naturel/pur, lib√©ration et √©volution 4D/5D) ou virtuelvax5Gcovid (robot/machine/programme, donc r√©gression 2D et extinction). Quoiqu’il en soit, cette humanit√© 3D est finie, place au nouveau. Le pouvoir de l’Ombre ici est termin√©.
On est la Source, la Lumi√®re, immuable, infini, illimit√©, √©ternel. Il ne s’agit que d’un film sur l’√©cran de la conscience qui se r√©p√®te, diff√©remment. Telle a toujours √©t√© la 3D. Avec tant de souffrance (car dans le faux), on y apprend beaucoup. La r√©alit√© est la Lumi√®re.
Donc qu’importe le choix, t’es la Source, mais ton film sera diff√©rent en fonction de ce que tu crois √™tre et la force que tu y mets. L’apparence √©tant illusion m√™me si d√©termin√©e par ce dans quoi tu mets le plus tes √©nergies.

Redeviens civilis√© en retournant vivre dans la nature avant qu’il ne soit trop tard ;)

https://www.amazon.fr/dp/1072044358

 

30 juillet 2021

L'arbre de méditation


D√©connecte-toi le moins possible avec ce qui n’a aucun apport √©nerg√©tique et t’en enl√®ve (les √©crans).
Choisis-toi un arbre de méditation et vas-y avec un corps pur et fort (salades, fruits, jus de fruits + sport).
Les yeux clos, fixe ton regard sur la pr√©sence que tu es, tout en nourrissant enti√®rement le corps par l’attention constante √† la respiration, laquelle part de l’assise avec la respiration abdominale, c’est-√†-dire l’ancrage.
Ainsi sans mental, la source premi√®re de nourriture d√©ploie ton ancrage, ce qui pousse ton regard subtil √† sonder l’univers et ses connaissances par l’√©largissement de la conscience et des √©nergies.
Pour cela, tu veilleras √©galement √† conserver ou amplifier ton √©nergie subtile et vitale par l’abstinence √† l’orgasme ou tantra.

23 mars 2021

Nettoyer son karma, se libérer du karma

Bonjour, je cr√©e cette page sp√©cialement pour les personnes qui ont commis de mauvaises actions et qui souhaitent se racheter pour ne pas avoir √† subir dans leur prochaine vie les souffrances qu’elles ont caus√© dans celle-ci.

Il ne s’agit pas de la croyance de certaines personnes mais bien d’une r√©alit√©, on r√©colte ce que l’on s√®me. Et personne ne r√©chappe aux lois universelles. 

L’univers √©tant soi-m√™me (donc tous les √™tres), ce qu’on envoie comme ondes √† travers nos pens√©es, paroles et actions nous reviennent. C’est la loi universelle de cause √† effet. L’autre c’est soi. Irr√©m√©diablement, ce qu’on fait subir √† l’autre consciemment ou inconsciemment nous revient un jour ou on autre. Car l’univers est notre corps en entier, et les autres √™tres sont des parties de ce corps total qu’on int√®gre de plus en plus avec l’√©volution.
Ainsi, les parties de soi-même au sens universel avec lesquelles nous sommes en interconnexion (les autres êtres) sont en quelque sorte dans notre corps plus tard.
Je vais encore me r√©p√©ter mais il n’y a qu’un seul √™tre, qu’une seule vie, qu’une seule conscience qui impr√®gne toute chose, toute forme “diff√©remment”. M√™me en physique quantique, on commence √† d√©couvrir cette r√©alit√©, que des grands sages savaient d√©j√† il y a 4000 ans en d√©veloppant et explorant leur conscience. Ainsi, il y a bien r√©incarnation, mais c’est toujours de soi-m√™me dont il est question et d’un seul et m√™me soi en tout.

Si vous avez bien saisi, et que vous avez fait du mal dans cette vie, vous savez alors que cela va vous revenir. Non pas forc√©ment ni exactement la m√™me forme de mal, ni de la m√™me fa√ßon mais immanquablement la m√™me quantit√© de souffrance que vous avez caus√©. Car “l’autre” que vous faites souffrir, c’est vous-m√™me qui souffrez plus tard. Comprenez bien, que si pour vous vous ne ressentez pas de souffrance, celle que vous engendrez sera v√ītre, puisqu’il s’agit de votre corps : l’univers. Et comme l’univers est pure √©nergie, vous ne pouvez pas √©voluer sans nettoyer et illuminer l’ombre ou les densit√©s que vous avez cr√©ez modifiant cette pure √©nergie (qui est v√ītre : votre v√©ritable nature). Obligatoirement, √ßa vous fera du mal et vous chercherez √† rectifier cette distorsion au sein m√™me de votre corps.

Pour nettoyer son karma, se lib√©rer d’un mauvais karma, il y a plusieurs √©tapes.

La 1ere, c’est d’arr√™ter tout de suite et pour toujours de faire souffrir autrui.

La 2eme, qui prouvera que ce que vous faites est authentique, c’est de ressentir la souffrance que vous avez causez. La ressentir, au point o√Ļ √ßa vous fait du mal. La ressentir pleinement quasiment tous les jours, √† tel point que vous voulez v√©ritablement nettoyer votre karma et vous en lib√©rer. Sinon √ßa ne marchera pas.

La 3eme, c’est de demander pardon, soit aux personnes que vous avez fait souffrir, soit dans votre t√™te ou en vous adressant √† l’univers mais sinc√®rement, avec toute votre √Ęme, tout votre cŇďur. Demandez-vous aussi pardon √† vous-m√™me, d’avoir si mal agi et cr√©√© autant de souffrance, d’avoir ab√ģmer votre √Ęme et par cons√©quent, de faire subir √† votre √™tre une souffrance future proportionnelle.

La 4eme maintenant, pour nettoyer votre karma et vous en lib√©rer, c’est d’apporter du bien et du bonheur aux personnes que vous avez fait souffrir, mais √©galement √† l’ensemble des √™tres vivants, √† la vie elle-m√™me, du mieux que vous pouvez. Ainsi, vous tendez √† r√©parer votre karma et vous en lib√©rer.

En somme, c’est transformer votre √™tre d√©viant causant souffrance, en √™tre bienveillant apportant du bonheur. √Ä partir de l√†, votre karma se met √† changer.

Vous pouvez √©galement participer √† une Ňďuvre de bienfaisance ou contribuer √† la cr√©ation de lieux de vie apportant du bonheur, du bien-√™tre. J’ai moi-m√™me connu un p√©dophile quand j’√©tais enfant pendant plusieurs ann√©es et je sais qu’il n’a pas r√©par√© ce qu’il a fait, √† moi comme √† d’autres gar√ßons. Bien-s√Ľr, je n’ai pas attendu apr√®s lui pour me gu√©rir.
J’√©cris dans mon autobiographie initiatique, qu’√† chaque fois qu’un p√©dophile agit, il viole son propre enfant int√©rieur (il fait du mal √† la puret√© en lui, se salit de l’int√©rieur, s’ab√ģme et plonge de plus en plus bas…). Car v√©ritablement, le viol ou les viols, surtout commis sur des enfants, bousillent des vies. Ce qui veut dire, que le violeur bousille sa prochaine vie, voire ses prochaines. Parfois, il en faut plusieurs pour se racheter (plusieurs vies de souffrance), et on peut m√™me retomber en animal.
Si cette personne ou un autre tombe sur cette page, je cherche de l’argent pour ouvrir un espace de bien-√™tre (salle de m√©ditation avec deux cabinets pour les consultations).

Ensuite, apr√®s avoir pleinement ressenti, demand√© pardon, vous √™tes investi dans quelque chose cr√©ant du bonheur et essay√© de r√©parer, c’est en vous apr√®s tout cela que le travail devra se faire. Transformer √† l’int√©rieur de votre corps la partie souffrante ayant caus√© du mal en allant la sonder, l’explorer, la comprendre, la gu√©rir, la transcender et l’illuminer.

Si vous souhaitez de l’aide (il s’agira d’une consultation √† 50 euros de l’heure, vous pouvez me contacter au 0614842155 (en laissant un message pour √™tre rappel√©) ou en √©crivant √† eipho@live.fr
Il y a toujours un moyen de se racheter.

Pour un don : http://paypal.me/robindartiguenave
Paiement securisé
ou par chèque ou virement instantané.

15 mars 2021

Un an dans une tente

Le 20 d√©cembre 2019, apr√®s une s√©paration et parce que mes activit√©s pro en tant qu’auto-entrepreneur ne m’ont pas permis d’en vivre, j’ai connu une ann√©e de vie sans domicile. J’ai d√Ľ rester √† Nice car j’y ai une petite fille de 2 ans que j’aime √©norm√©ment.

Je ne me consid√©rais pas comme sans domicile, car la nature est chez moi. Je fais des campements dans les for√™ts depuis 2008 pour des retraites spirituelles de 4 √† 15 jours plusieurs fois par an. J’en ai fait partout dans le sud de la France jusque dans les montagnes. Mais cette fois-ci, le temps m’a paru assez long.

Mon principal souci √©tait ma fille. J’ai pu la voir quasiment tous les jours, en fin de journ√©e. Puis, il y a eu l’hiver. le froid, certaines fois la faim, les scorpions et les sangliers, mais j’√©tais bien, j’avais confiance et suivais mon chemin tranquillement.

Cependant avec l’hiver, et au bout de tant de temps, rentrer √† ma tente le soir me pesait. La chaleur humaine me manquait. Mon quotidien √©tait sport, m√©ditation, nature, lecture, introspection, prises de conscience, changements int√©rieurs et voir ma fille.

Puis, le 1er septembre 2020, j’ai fini par trouver un travail qui me plaisait, dans l’aide √† domicile. Je me suis occup√© de personnes √Ęg√©es et handicap√©es et √ßa m’a fait du bien, ainsi qu’aux personnes √† qui je rendais service. √áa a √©t√© le tremplin pour changer de vie √† nouveau.

Le 27 janvier 2021, j’am√©nageais dans un petit studio. Je laissais mon campement en place car je savais tr√®s bien que je dormirais toujours mieux en pleine nature, mais aussi √† cause de ce qu’il se passe par rapport au Covid, je n’ai pas confiance de vivre en ville. La transition prendra deux semaines, puis je finis par appr√©cier ce nouvel endroit.

Je retourne cependant dormir au campement 1 √† 2 fois par semaine, il y a de bien meilleures √©nergies sous les arbres, loin des ondes √©lectromagn√©tiques. Alors pour ce studio, je me suis procur√© de belles plantes qui produisent de l’oxyg√®ne et nettoient l’atmosph√®re ainsi qu’un cristal √† la fen√™tre qui r√©fl√©chit la lumi√®re du soleil. Il ne manque plus qu’une belle g√©ode d’am√©thyste et un cristal de roche de bonne taille.

Malgr√© tout, je ressens toujours un certain mal au cŇďur quand je pense √† ma fille. Je l’aurais aim√© avec un papa et une maman qui s’aiment, autant pr√©sent l’un que l’autre pour elle. Je ne voulais pas reproduire ce que j’avais v√©cu (des parents s√©par√©s, l’absence du p√®re)… Je fais de mon mieux et ferai toujours le plus que je peux pour elle et en fonction des dispositions de sa maman. J’√©prouve de la tristesse en d√©but de soir√©e quand je la laisse et de ne pas pouvoir l’embrasser le soir avant qu’elle s’endorme, mais fais en sorte de ne pas y penser.

J’arrive √† ma tente en garant ma voiture bien plus bas tout d’abord, devant des habitations. C’est une impasse qui m√®ne √† un grand parc de plus de 500 hectares. Je marche 15 minutes pour y arriver, par un passage secret que peu connaisse ou emprunte, pour tout dire quasiment personne. Mais en premier lieu, je remplis ma gourde de 2 litres √† la fontaine. Puis, je traverse un bel espace de pins que j’affectionne particuli√®rement et suis ensuite un petit chemin dans la nature, avant de trouver ce fameux passage. Souvent le soir avant de rentrer, je regardais les √©toiles et continuais mon chemin en me remplissant de bonnes √©nergies, car les journ√©es en ville ne sont pas faciles et en manquent cruellement.

Avant les pluies de l’hiver, j’ai creus√© des petites rigoles autour du campement pour que l’eau de pluie s’√©vacue bien. Depuis 2010, j’ai toujours une b√Ęche au-dessus de la tente, 4m sur 3 c’est id√©al. √áa fait un toit en plus qui prot√®ge, permet de faire s√©cher du linge et aussi de manger √† l’abri hors de la tente. J’ai trouv√© dans un coin poubelle, une petite table en bois et une chaise que des gens jetaient. C’√©tait parfait. J’ai ador√© manger dehors tous les soirs dans les sous-bois.

À présent, place aux photos.

Voici ma t√™te le 20 d√©cembre 2019, avant de relaisser pousser la barbe comme de 2009 √† 2014, et dans ma 1ere voiture : une Peugeot 106 qu’on m’a gentiment donn√©. J’y dors les premi√®res nuits, mais c’est impossible, trop √©troit, et je d√©range.
1er campement, j’en change au bout d’1 mois (trop rep√©rable).
 
 2eme campement, bien plus loin


2eme campement, les sangliers viennent toutes les nuits, oblig√© de barricader l’arri√®re et les c√īt√©s
 
 2eme campement et 1er scorpion… dans la tente ! (5 au total)
Vue dehors depuis l’int√©rieur de la tente
 
Je donne √† mang√© √† une petite souris qui vient me voir toutes les fins de journ√©e, mais elle pique mon savon en douce… Je le mets en hauteur et il disparait.
J’y passais tous les jours
L’√©t√© 2020, toujours des m√©ditations r√©guli√®res

3eme campement (celui qui a duré le plus longtemps)
La vie en pleine nature, c’est quand m√™me le top
 Le soir. Je ne fais jamais de feu dans la nature, je n’aime pas br√Ľler la terre et laisser une trace moche sur le sol. J’ai de quoi faire chauffer la nourriture s’il le faut. En plus, un feu c’est parfait pour se faire rep√©rer.
 Un ptit repas

Le coin salle de bain, avec un bidon de 20l d’eau, attach√© √† une paracorde dans l’arbre pour les douches
Je me suis procur√© de la farine pour faire des galettes mais √ßa met plus de temps √† cuisiner et nettoyer qu’√† manger… √ßa d√©panne en tout cas. Mais je pr√©f√®re la bonne vieille m√©thode : faire cuire des p√Ętes, du riz ou des lentilles (de temps en temps)
 
 No√ęl arrive. 1ere fois que je ressens le besoin de d√©corer un campement
 
Période nostalgique mais pleine de bonheurs et place au renouveau. Un mois après, cette expérience est finie, merci la vie

Toujours avoir confiance en l’univers et en sa force int√©rieure, marcher la t√™te haute, sourire √† la vie

 

J’ai √©crit cet article pour t√©moigner de cette exp√©rience de vie, mais aussi pour toutes les personnes en d√©tresse qui vivent dans la rue ou perdent leur travail etc. Il y a toujours un moyen de s’en sortir et des gens qui ont v√©cu pire que soi et m√™me depuis la naissance et trouve √ßa normal. On peut √™tre heureux avec presque rien, en vivant de peu.
L’important est l’√©tat int√©rieur, la foi, les pens√©es positives, l’√©tat cr√©ateur, se persuader d’un meilleur, le voir et se diriger vers lui. Ensuite, faire en sorte d’avoir du lien social, ne pas s’isoler compl√©tement et en profiter pour travailler sur soi. Avoir une activit√© physique ou en prendre une et une activit√© intellectuelle li√©e au bien-√™tre, d√©veloppement personnel.

Il n’y a pas le temps de s’ennuyer ou se morfondre sur soi-m√™me quand on s’occupe de soi. Et il faut savoir qu’il y a des aides partout. Il suffit de bien voir, bien chercher et se renseigner et garder le cŇďur ouvert √† la bont√© humaine, car elle y est malgr√© les apparences. Les aides sont partout, mais elles sont proportionnelles √† l’aide que l’on apporte √† soi-m√™me.

Les exp√©riences qui peuvent para√ģtre difficiles ne doivent pas √™tre v√©cues comme une punition, mais comme une chance de la vie d’en saisir l’essence ou de ce qui nous aurait √©chapp√©. De se retrouver dans un tournant in√©luctable de son existence pour accueillir du nouveau, faire le bilan et se recueillir.
Dans ce qui pourrait s’apparenter √† un vide, il y une multitude de choses qui demandent √† √™tre int√©gr√©es, en accueillant simplement ce qui se pr√©sente chaque jour. Ce vide devient alors un plein et on acc√®de √† une partie plus grande de soi-m√™me, une meilleure version.

Il est imp√©ratif ensuite, apr√®s s’√™tre retrouv√©, d’√™tre cr√©ateur et/ou d’offrir ses services, tout en travaillant sur son bien-√™tre et d√©veloppement personnel.

Cette √©tape, en ce qui me concerne, n’a pas √©t√© p√©nible, car j’y √©tais pr√©par√© depuis longtemps. Vivre de peu, la marginalit√©, l’asc√©tisme, les retraites en for√™t avec campement, sont connus et appr√©ci√©s. Ce qui demande le plus √† l’√™tre humain, au final, c’est se gu√©rir, qu’importe la situation, l’environnement ou le confort. C’est comment il se sent avec lui-m√™me qui va d√©terminer la qualit√© de son exp√©rience, le travail qu’il a fait ou non en lui.
Alors √©videmment, quand on est d√©pourvu d’un cheminement de d√©veloppement int√©rieur, il faut demander de l’aide ou se prendre en main radicalement. La m√©ditation et la lecture spirituelle pourront grandement aider, accompagn√©es par les √©nergies r√©paratrices de la nature. Prendre soin de soi consiste aussi √† nettoyer son corps avec une alimentation saine. Tout cela, permettra de cr√©er un changement positif et une nouvelle vie plus belle.

Voir article Recommandations campement/ermitage

Lien vers mon autobiographie initiatique : https://www.amazon.fr/dp/1092154256/