Il est dit que cette humanité est la 3ème. 
Celle d'avant s'est éteinte dans des explosions nucléaires et que les survivants, traumatisés, aient régressés à l'état d'hommes-singes. Ce que nos historiens appellent la préhistoire.
Or, on retrouve des traces de ces explosions nucléaires dans le manteau terrestre datant d'avant la préhistoire.
La Lémurie, Mu, l'Atlantide seraient aussi une réalité, avec des humanités plus évoluées que celle d'aujourd'hui, mais qui auraient également succombées par la guerre et une technologie utilisée avec de mauvaises intentions se retournant contre elles. Il y aurait des preuves d'ossements retrouvés d'hommes géants de 4m.
Il y a pareillement des dessins d'ovnis sur les murs des cavernes peints par ces fameux hommes "préhistoriques".

De même, il y a quelques années, une revue scientifique sérieuse publiait dans les kiosques que l'humain (de maintenant) avait 95% de gènes extraterrestres. La manipulation génétique expliquerait le chaînon manquant entre le singe et l'homme, que la communauté scientifique "officielle" n'explique pas. Pourquoi ? Parce qu'il y a parfois des vérités qui sortent mais qui doivent être vite oubliées ou discréditées.

Si l'humain a été génétiquement modifié, c'est que les extraterrestres sont là depuis longtemps. Qu'ils ont modifié l'humain dans un but bien précis et peut-être même sont-ils au pouvoir et peuvent se "déguisés" en apparence humaine... 

De plus, si l'on a bien 95% de gènes extraterrestres, c'est que nos corps sont fabriqués ici mais que nos âmes ne sont pas d'ici. De ce fait, on est tous Starseed, que ça prenne 3 mois pour s'en rappeler ou 300 ans.

Se rappeler qu'on est toutes les vies, pas un moi-je en particulier. Et qu'on s'incarne dans toutes les vies (ou corps). Ce qui veut dire qu'il n'y a qu'une seule vie. La même en toute chose vécue différemment et donc qu'on vient de partout en même temps, qui n'est que le ici et maintenant. 

Mais au final, notre ancêtre le plus vieux c'est la Source. On est la vie et on n'appartient à personne. Encore faut-il se libérer de ses maîtres et de leurs influences.