Vivre dehors est la vraie vie.
Elle serait la plus simple et bénéfique sans la suprématie matérielle (signe d'une société malade, dégénérée, peureuse et obéissante).
De ce fait, elle est la plus dure.
Je parle de vivre dehors en ville, tout en restant classe, sportif et gentleman. Vivre dans la nature est tr√®s facile √† c√īt√©. L√†, √ßa demande soit de faire venir une grande force, soit de d√©p√©rir.
Conqu√©rir la Mati√®re est l'exp√©rience supr√™me de l'√Ęme.
Suivez mon journal et retrouvez des conseils utiles pour survivre et évoluer.

07 ao√Ľt 2020

Il est dit que cette humanit√© est la 3√®me. 
Celle d'avant s'est éteinte dans des explosions nucléaires et que les survivants, traumatisés, aient régressés à l'état d'hommes-singes. Ce que nos historiens appellent la préhistoire.
Or, on retrouve des traces de ces explosions nucléaires dans le manteau terrestre datant d'avant la préhistoire.
La Lémurie, Mu, l'Atlantide seraient aussi une réalité, avec des humanités plus évoluées que celle d'aujourd'hui, mais qui auraient également succombées par la guerre et une technologie utilisée avec de mauvaises intentions se retournant contre elles. Il y aurait des preuves d'ossements retrouvés d'hommes géants de 4m.
Il y a pareillement des dessins d'ovnis sur les murs des cavernes peints par ces fameux hommes "préhistoriques".

De m√™me, il y a quelques ann√©es, une revue scientifique s√©rieuse publiait dans les kiosques que l'humain (de maintenant) avait 95% de g√®nes extraterrestres. La manipulation g√©n√©tique expliquerait le cha√ģnon manquant entre le singe et l'homme, que la communaut√© scientifique "officielle" n'explique pas. Pourquoi ? Parce qu'il y a parfois des v√©rit√©s qui sortent mais qui doivent √™tre vite oubli√©es ou discr√©dit√©es.

Si l'humain a √©t√© g√©n√©tiquement modifi√©, c'est que les extraterrestres sont l√† depuis longtemps. Qu'ils ont modifi√© l'humain dans un but bien pr√©cis et peut-√™tre m√™me sont-ils au pouvoir et peuvent se "d√©guis√©s" en apparence humaine... 

De plus, si l'on a bien 95% de g√®nes extraterrestres, c'est que nos corps sont fabriqu√©s ici mais que nos √Ęmes ne sont pas d'ici. De ce fait, on est tous Starseed, que √ßa prenne 3 mois pour s'en rappeler ou 300 ans.

Se rappeler qu'on est toutes les vies, pas un moi-je en particulier. Et qu'on s'incarne dans toutes les vies (ou corps). Ce qui veut dire qu'il n'y a qu'une seule vie. La m√™me en toute chose v√©cue diff√©remment et donc qu'on vient de partout en m√™me temps, qui n'est que le ici et maintenant. 

Mais au final, notre anc√™tre le plus vieux c'est la Source. On est la vie et on n'appartient √† personne. Encore faut-il se lib√©rer de ses ma√ģtres et de leurs influences.

11 avril 2020

Cours de méditation

Pratiquant la méditation depuis 2008 que j'ai apprise dans les forêts, je donne des cours individuels sur Nice et Saint Laurent du Var - Cagnes sur Mer.

J'enseigne une méditation fluide et active favorisant le développement personnel, le déploiement de la conscience, certaines guérisons et libérations et la paix intérieure.

Voir page Cours de méditation

12 mars 2020

Textes divers

D√®s que tu as trouv√© ce que tu aimes vraiment faire, ce qui te fais le plus de bien, ne t’attarde jamais aux critiques. Ne les lis et ne les regarde m√™me pas, car alors non seulement tu les valides mais tu leur donnes aussi vie, ce qui finit par devenir des r√©alit√©s pour toi. Ne te laisse pas happer par √ßa en donnant ainsi force √† ton moi-inf√©rieur. Fais ce pour quoi tu es fait en ne doutant plus, c’est ta voie. Continue la route vers ton sommet sans d√©faillir. Dans ce cas, m√™me avec des erreurs, l’univers te dira merci.


La Terre est √† tous. Accepter qu’il y ait d’un c√īt√© l’enfer et ses d√©mons (que ce soit au pouvoir ou dans les rues) et de l’autre la Terre 4D/5D avec ses humains lumineux et √©veill√©s agissant pour le bien. Chacun ses exp√©riences, son environnement, son √©volution.
Sur cette Terre 3D, tous ont le droit d’y cohabiter. Il ne tient qu’aux humains √©veill√©s de ne plus nourrir l’ombre, en la laissant √† ce qu’elle est dans ses agissements (ainsi que pour les √Ęmes concern√©es). Donc, que leur propre ombre int√©rieure ne les affectent plus et soit gu√©rie, illumin√©e. Bon nombre d’√™tres ou d’√Ęmes ont besoin de conna√ģtre l’ombre, la dualit√©, pour √©voluer.
Ici, deux chemins s’ouvrent : un enfer pire que maintenant pour les d√©mons et les humains choisissant le Mal (r√©coltant les souffrances caus√©es), et la Terre-paradis pour ceux qui ont choisi l’Unit√©, le cŇďur. Les deux mondes sont d√©j√† l√† mais aucun ne pourra voir celui de l’autre, comme s’il n’existait pas. Ce qui d’une certaine mani√®re sera le cas, car l’ombre est l’Illusion (non pas en termes de sensations mais de r√©alit√©). Tout n’est qu’une question d’√©veil, de conscience. Plus on est dans la conscience et moins on voit l’ombre. Ce qui veut dire que l’√©nergie choisissant l’ombre, s’√©teint toute seule. Car l’√©nergie est lumi√®re, qu’importe sa forme.


Si votre enfant ne s’adapte pas √† √©cole et n’y r√©ussi pas, non seulement il est plus que normal mais peut-√™tre aussi plus intelligent que la moyenne. Il pr√©f√®re s√Ľrement vivre dans le pr√©sent plut√īt qu’au Moyen √āge.
En 2020, les enfants ne veulent plus √™tre soumis ni endoctrin√©s. Malheureusement, le positif de leur r√©bellion s’√©vanouit dans les t√©l√©phones, les jeux vid√©os et la mauvaise bouffe. Ils deviennent mentalis√©s comme les autres. Jusqu’√† ce que quelque chose d’autre de cette r√©bellion √©merge √† l’√Ęge adulte, apr√®s un ras le bol total de vivre dans le faux. Comme un deuxi√®me r√©veil, qui cette fois n’est pas contre l’ext√©rieur mais vis-√†-vis d’eux-m√™mes. Une ouverture dans leur propre conscience. Alors tout change et tout est per√ßu diff√©remment. Une impression tangible de vivre enfin, pour de vrai. Donc, merci √† ce syst√®me sans vie qui, indirectement, nous r√©veille, comme dans un r√™ve sans consistance dans lequel on n’a plus envie d’√™tre.
Alors maintenant, quand je vois des enfants “mauvais” √† l’√©cole, je sais qu’ils ont beaucoup de potentiel et peuvent avoir un grand avenir. Leurs parents ou √©ducateurs doivent toujours croire en eux, les aider √† d√©velopper leurs talents personnels. M√™me si la r√©ussite la plus importante est int√©rieure, ce genre d’enfants peuvent devenir de grands cr√©ateurs. La r√©bellion entra√ģne l’imagination, l’imagination √† voir un monde diff√©rent. La cr√©ation d√©coule aussi de l’imagination et elle doit venir de ce qui est le meilleur en soi, pour ensuite √™tre au service de la Vie. Alors l√†, la r√©ussite est totale.
Tout cancre a le potentiel d’un g√©nie, il doit croire en lui et ne jamais prendre comme vrai les croyances r√©ductrices et limitantes √† son √©gard. Mais en m√™me temps, s’il avance seul il sera d’autant plus fort, tant qu’il ne perd pas la connexion √† son coeur…
Les adultes et leur monde ne sont pas un exemple de r√©ussite et ils veulent que les enfants fassent comme eux. C’est l√† qu’est le probl√®me.
Il est grand temps que tous les enfants aient de nouvelles écoles afin de développer leurs facultés créatrices et extrasensorielles. Non plus pour devenir des programmes formatés complètement déconnectés de leur véritable nature mais pour être de vrais humains.
Alors si les enfants ont de mauvaises notes ou aucun dipl√īme de ces √©coles 3D, √ßa n’a aucune importance. Le principal est qu’ils restent fix√©s sur leurs objectifs, sur ce qui leur donne le plus de joie, le plus d’√©nergie.


Ne vous √™tes-vous jamais demand√© si les √™tres autour de vous ne tenaient pas un r√īle expr√®s pour vous, que c’est vous qui les avez mis en place, qu’inconsciemment vous les faites r√©agir d’une certaine mani√®re et qu’en v√©rit√©, ils sont d√©j√† √©veill√©s, d√©j√† r√©alis√©s, d√©j√† lumi√®re ? Que vous les avez cr√©√© pour tenir le r√īle de vos parts inconscientes, endormies, duelles, pas aim√©es, pas accept√©es ?
Alors dans son r√™ve, l’ego voit d’autres √™tres s√©par√©s de lui-m√™me, d’autres √™tres qui auraient des probl√®mes, d’autres √™tres qui pourraient ou auraient pu le faire souffrir. Et si tout √©tait le reflet de soi-m√™me ? Un soi-m√™me qui exp√©rimente l’univers en entier, qui s’exp√©rimente en entier, toujours ici et maintenant, en une seule et m√™me chose manifest√©e en des milliards de formes dans cette dimension. La r√©alit√© alors surviendrait apr√®s le temps qu’il faut pour se r√©veiller, tant qu’on √©claire pas parfaitement. Ce qui veut dire, tant que tout n’est pas √©clair√© en soi.
Mais alors, qui est ce vous, qui est celui qui cr√©e √† cette √©chelle ? Certainement pas l’ego (la personne), pas non plus l’√Ęme individuelle mais bien l’univers qui se cr√©e lui-m√™me ind√©finiment dans l’instant-pr√©sent. Toute l’√©volution est l√† en m√™me temps : un seul et m√™me √™tre ou plut√īt une seule et m√™me conscience √† travers toute chose. S’√īter de la conscience individuelle pour s’appr√©hender soi-m√™me en tant que Source dans tout ce qui est est la clef.


Quand on dort, est-on en r√©alit√© plus vivant que lorsqu’on est √©veill√© ? Et quand on quitte son corps d√©finitivement, est-on encore plus vivant que lorsqu’on dort dans la vie ? √Ä la vue de l’√©tat de conscience collective et de ce que les humains se font subir entre eux, √† leur corps, aux animaux et √† la nature, il semble n’y avoir aucun doute que l’humain passe plus de temps dans des √©tats non-vivants, o√Ļ l’inconscience occupe la majeur partie de l’existence. Mais alors, s’il n’est pas vraiment vivant, peut-on parler d’existence ? Qui existe dans ce genre d’√©tat, dans la non-vie ? Un r√™ve ? Le r√™ve d’√™tre quelqu’un de vivant dans un r√™ve ? L’attente d’un jour o√Ļ l’on pourrait vivre enfin en entier, ou vivre enfin en entier dans la vie ?
Se r√©veille t-on le matin pour s’endormir dans l’inconscience, parce que notre sommeil dans la vie, dans la pure conscience a √©t√© suffisamment riche ? Et en tant que lumi√®re, per√ßoit-on l’ombre (la densit√© mat√©rielle) uniquement parce qu’on sort de la vie ?
Est-on vraiment s√Ľr de vivre, d’√™tre vivant ou d’√™tre dans la vie en se r√©veillant le matin ? Et si ce n’√©tait pas l’inverse ?
Bonne soirée.


Tous les √™tres sont le centre du monde, parce qu’il n’y a pas d’autre lieu qui existe. L’univers est la projection holographique, du centre, pure √©nergie. Tout est per√ßu et ressenti depuis ce centre, la Source.


“Je suis le seul et unique cr√©ateur”
(puissant mantra pour soi).


Le soleil est la meilleure repr√©sentation de Dieu, la Source (meilleure source d’√©nergie √©galement). S’en nourrir, c’est s’aider √† se diviniser, notamment avec les l√©gumes et fruits (gorg√©s d’energie solaire).
On vient du soleil, pure lumière.
De la m√™me fa√ßon que dans un noyau il y a d√©j√† l’arbre et ses fruits, dans le soleil il y a les plan√®tes et les humains.
Ce sont les √©ruptions solaires qui ont projet√© dans l’espace des gazs qui se sont solidifi√©s au fur et √† mesure de leur √©loignement. Des gazs en mouvement qui en tournant se transforment en mati√®re (plan√®tes).
Les mayas et incas avaient compris cela en v√©n√©rant le soleil comme leur Dieu. Les pr√™tes portaient des colliers avec des disques d’or au niveau de leur plexus solaire et se recouvraient le corps de poudre d’or pour mieux canaliser les √©nergies de leur dieu solaire et augmenter en √©nergie. Les colons ont √©t√© tellement √©blouis par ce m√©tal pr√©cieux qu’ils le pill√®rent pour le compte de l’Eglise. C’est depuis ces temps que l’or (m√©tal de Dieu), occupe le plus fort pouvoir mon√©taire, sa vraie nature ayant √©t√© d√©tourn√©e, ou… accapar√©e.
Voilà sans doute pourquoi, les élites nous cachent de plus en plus le soleil avec leurs chemtrails.
Voil√† pourquoi aussi, il est bon de quitter ses √©crans et d’exposer son corps au soleil. De pratiquer des respirations conscientes o√Ļ on absorbe les √©nergies solaires pour se nourrir de lumi√®re et monter en √©nergie.

Le soleil (la Source) crée ses chakras (les planètes). Quand tous les chakras sont alignés, cette galaxie passe dans une ère supérieure.

Les yeux aussi sont un gros capteur d’√©nergie, c’est pourquoi les lunettes de soleil sont √† d√©conseiller. √Ä part pleine mer et haute montagne (neige). Plus on vit enferm√© et plus on a du mal avec la lumi√®re, mais les yeux se r√©adaptent. Les lunettes de soleil les fatiguent, abaissent la vue et les √©nergies du corps.


La course folle des humains les entra√ģnent maintenant √† finir au plus vite leurs activit√©s, pour mourir ensemble dans le virtuel : paradis mentalis√© de la d√©g√©n√©rescence.
Esclaves des objets, totalement déconnectés de la vie, le corps saturé de métaux lourds et la conscience disparaissant dans les machines, tel a toujours été la fin du plan dimensionnel 3D.
Mais la vie sera toujours sur tous les plans d’existence, dans tous les r√®gnes, rien ne dispara√ģtra. Et pour celle s’extirpant de cette dimension, plusieurs options lui sont offertes en fonction de son v√©cu et de la direction de ses √©nergies. Elles se r√©sument en une question : quel a √©t√© le Dieu int√©rieur ? La nature, la technologie, le mal ou le bien ? Ainsi l’ADN change, la structure mol√©culaire change, la vibration change, la forme mat√©rielle change tout comme la perception du plan ext√©rieur qui est li√©e √† la conscience sp√©cifique r√©sultant de tout cela.
L’humain pr√©historique 2D passe en l’homme “civilis√©” 3D avec le concours extraterrestre puis devient : soit de nouveau humain 3D (Dieu inconscience), soit humain 4D/5D ou √™tre √©volu√© sur une autre plan√®te ou ange (Dieu universel lumi√®re/amour/unit√©), soit petit gris (Dieu technologie), soit reptilien (Dieu mal ou d√©mon), sans parler de ceux coinc√©s entre deux mondes finissant comme entit√©s.
Sur toutes les plan√®tes il y a la vie, m√™me sur celles o√Ļ l’humain ne la per√ßoit pas avec ses sens ni ses appareils. Toutes les cellules (les plan√®tes) que forment l’univers sont en vie. Il en est de m√™me dans notre propre corps. √Ä l’√©chelle microscope, nos cellules sont des plan√®tes. Nous y vivons dessus mais nous sommes aussi elles. Pareillement pour les plan√®tes, qui au niveau du macrocosme semblent √©loign√©es (√©chelle de valeur seulement vraie pour les sens humains basiques). Comme-ci des microbes dans l’univers ou dans notre corps connaissaient toute la v√©rit√© du corps humain ou de celui de l’univers en disant : la vie est seulement ici, sur notre Terre, sur notre cellule. Or toutes les cellules sont vie. Si toutes les cellules sont vie, tout les plan√®tes √©galement. Alors elles abritent toutes la vie. Pas de corps sans micro-organismes (tous les m√©decins et scientifiques savent √ßa).
Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’en tant que vie, on est partout. Mais pour la conscience individuelle, c’est le d√©ploiement dans son universalit√© qui va d√©terminer son nouveau statut. Que suis-je l√† ici et maintenant ? Une cellule, un humain, une plan√®te, une galaxie, tout l’univers ? Ou bien tout en m√™me temps ? Qu’est ce que ma conscience individuelle d√©cide de vivre, de nourrir et vers quoi elle va ? Quel est son but, son aspiration sachant qu’elle est d√©j√† tout ? Vers quoi en v√©rit√©, avec ce corps, est-elle capable d’aller ? Mais au final, ne seraient-ce pas les mouvements universels comme des courants oc√©aniques qui font se mouvoir tout √ßa, et ma conscience qui se trompe en croyant toujours qu’elle ira quelque part en particulier alors qu’elle est tout et dans tout en m√™me temps ?
Mais l√†, ici dans ce corps, je vis bien quelque chose en particulier non ? dit la Vie…
Oui, la Vie vit des milliards de choses en particulier en m√™me temps dans son grand corps l’univers, les milliards d’√™tres, de cellules. Or, comme l’espace est une illusion, toutes ces choses sont une, toutes les cellules sont unes, toutes les plan√®tes, tous les √™tres. Il y a qu’une seule chose qui se vit, l√† ici et maintenant, des milliards de fois diff√©remment et √† l’infini. Un vertige qui se retourne sur lui-m√™me et finit son agitation en tant que pr√©sence pure, pure conscience.

——————————————————

Dans la culture occidentale, la vision perverse et d√©viante du sexe masculin ou f√©minin a √©t√© mise en place par la religion et ensuite accept√© (plus ou moins de force) par l’ego collectif. Elle ne vient pas de notre √™tre pur qui sait que le sexe est divin et qu’il doit √™tre utilis√© d’une fa√ßon sacr√©e. La religion, sans notion du sacr√© pour les zones sexuelles (devant √™tre consid√©r√©es aussi divines que n’importe quelle autre partie du corps), a donc instaur√© cette g√®ne malsaine, avec la honte, la culpabilit√©, d’un endroit tabou voire sale devant √™tre cach√© puisque consid√©r√© comme un p√©ch√©. Mais le p√©ch√© en fait, c’est celui de ne pas tout voir comme sacr√©, de ne pas s’aimer soi-m√™me en entier et d’imposer √† l’ext√©rieur ce que son ego √† d√Ľ mal √† accepter, √† aimer. Ce qui voudrait dire, que toute la d√©viance de la sexualit√© d’aujourd’hui provient d’hommes soi disant serviteurs de Dieu, frustr√©s et refoul√©s qui ne s’acceptaient pas (et qui ont fait br√Ľler des centaines de milliers de femme…). Au final, des serviteurs de l’Ego obscur. Le sexe est alors devenu juste du sexe coup√© de l’√Ęme, du coeur et utilis√© seulement pour l’√©go, prendre et assouvir une pulsion, comme √† la pr√©histoire. Sans tout √ßa, peut-√™tre que les films pornos n’existeraient pas et que les gens s’aimeraient bien plus, que les couples seraient plus forts et que les √©nergies du corps seraient bien plus grandes.
La question maintenant est : Est-on capable de regarder un sexe d’homme ou de femme sans √©prouver de jugement, de pens√©es perverses ni d’envie sexuelle, ou est-on conditionn√© par l’impact de la religion √† travers les si√®cles ?
La guérison passe aussi par là, en premier lieu avec soi-même.


Shamballa arrive pour beaucoup d’entre nous qui avons choisi le bien. Il ne faut pas avoir peur des changements qui vont arriver. Tout est dans la conscience en son pouvoir cr√©ateur, la qualit√© de celui-ci et le fait de rester dans la pr√©sence √† cette √©nergie du nouveau monde.
Vous avez vu Nosso Lar ? Ça se passera un peu comme ça.
Pour les guides actuels qui ont atteint l’unit√©, oeuvrent pour le bien et compris ce pouvoir createur de l’Un, vous serez guides niveau 1 sur Shamballa pour aider √† accueillir les humains en transit. Merci pour le travail fait sur Terre.
Ayez confiance, m√™me si des choses difficiles arrivent sur Terre √† cause d’un exc√®s de pouvoir dans l’inconscience.
Deux chemins s’ouvrent :
. La Terre qui ascensionne (évolution normale) et ses êtres de même énergie (4D/5D).
. La Terre 3D qui continue (avec des humains robotis√©s et sans vie, ou mutants mourants), puis qui s’√©teint et recommence (Ego – 3D). Les √Ęmes ayant choisi le mal y rena√ģtront.
Tout est juste pour chacun. Tout le monde ira dans le monde qui lui correspond.
Ne vous laissez pas avoir par la peur, par votre moi-inf√©rieur. Restez focalis√© sur un changement positif, sur le nouveau monde, o√Ļ les humains vivent comme dans un paradis. Nourrissez cette croyance en vous et mettez y toute votre force. Ne vous inqui√©tez pas des √Ęmes qui partent.
Reconnectez-vous à vous-même, renforcez votre système immunitaire, ne vous faites pas vacciner et éloignez-vous de la 5g.
Ce vieux monde est fini.


Tu as le pouvoir de changer les choses. Tu n’est pas 36000 individus, mais un seul √ätre.
Focalise-toi sur Ta v√©ritable nature : la Lumi√®re, sur Ta v√©ritable √©nergie : la Vie, sur Ta v√©ritable fr√©quence : la Vibration pure ou Pure Conscience. Vois qu’en tant qu’Univers, Tu apportes pour une de Tes manifestations l’Humain un grand message ici et maintenant, √† savoir quoi choisir entre l’inconscience, la virtualisation et l’extinction, ou la conscience, la nature et donc la Vie. C’est ici le point clef et l’observation de Ta cr√©ation d’Humain. Trop d’√©nergie en ce qui T’eteins en est le r√©sultat. La puissance qu’il y a derri√®re l’Ego demande √† pr√©sent de faire un choix radical entre l’endormissement et l’√©veil. C’est-√†-dire, rester focalis√© sur ce qui est vraiment, au-del√† du mental, donc au del√† de la perception mentalis√©e o√Ļ l’on ne voit que les pens√©es, compl√®tement d√©connect√© de Ta vibration originelle de Pure Lumi√®re. N’ait plus peur de Te connecter v√©ritablement √† Ton √Ęme, au Dieu en toi que Tu es. L’Ego a peur mais doit laisser place. Tu n’as plus le choix et ainsi Ton ombre, manifest√©e sur Terre par le Nouvel Ordre Mondial, s’√©teindra.
Reviens à Toi et sors des écrans sans vie ainsi que de la nourriture morte.
Le virtuel est une projection du mental, une double d√©connexion √† qui Tu es vraiment, une cr√©ation de Ton ombre (la partie de Toi endormie, non √©clair√©e) te faisant perdre Tes √©nergies. Apr√®s les √©crans, √©teins l’agitation mentale cr√©atrice de l’inconscience, sors du faire compulsif, √©limine l’absorption de nourriture morte et Tu b√Ętiras le Nouveau Monde, celui qui correspond √† Ta lumi√®re puisque c’est cela que Tu projetteras depuis l’int√©rieur de Toi-m√™me en tant qu’Humain. Et sortant de l’illusion, Tu verras la r√©alit√©.


Tout le monde se fait enfermer chez soi et trouve cela normal parce que la peur que suscite le film des m√©dias est plus importante que l’intuition, la libert√©, la force et le pouvoir int√©rieurs. Ce qui est le plus souffrant en soi demande le plus d’attention et sa projection ext√©rieure est alors consid√©r√©e comme une r√©alit√©. La peur non-soign√©e en soi valide un monde de survie, puisque telle est sa perception. Et pendant ce confinent accept√© par tous, la 5G est install√©e partout sans notre consentement, alors que des centaines de scientifiques ont averti de ses dangers. Ses effets mortels seront attribu√©s au Coronavirus et plus personne n’aura le droit de sortir de chez soi et devra succomber lentement par manque d’oxyg√®ne, croyant mourir du Coronavirus. Ces m√™mes gens qui insultaient ceux qui sortaient dehors, les traitant d’ignorants ou d’irresponsables. Alors que le Coronavirus n’est qu’une couverture, une simple grippe.
Voil√† la fameuse pand√©mie orchestr√©e d’avance depuis l’apparition des chemtrails pour pr√©parer le terrain et imposer le vaccin, lui-m√™me nuisible, de force.
Mais fort heureusement, les d√©g√Ęts que vont causer la 5G seront stopp√©s et tous connaitront la v√©rit√©. Les gouvernements seront renvers√©s et le monde entrera dans une √®re paradisiaque. On en ressent en ces instants m√™mes, un avant go√Ľt.
Le confinement ram√®ne l’humanit√© √† l’essentiel, √† sa vraie nature. Plus de joie, plus d’amour, plus de r√©alit√©.
Sans l’activit√© humaine inconsciente, le monde redevient un paradis. Plus personne n’aura envie de faire comme avant.
En enlevant la peur on enlève les médias et on observe en soi cette grande confiance en la vie.


La réalité est pure.
C’est parce que les humains ne vivent pas la r√©alit√© qu’ils ont tous ces maux et maladies. Que r√©colte t-on en fondant des soci√©t√©s depuis l’ego souffrant ? Avec cet √©tat de conscience int√©rieure, les perceptions v√©cues ne sont pas en accord avec la vie. Ce qui veut dire, qu’en croyant vivre, l’humain identifi√© √† l’ego se fait mourir et bien s√Ľr les soci√©t√©s qu’il a b√Ętit vont dans ce sens.
Mais actuellement une profonde prise de conscience a lieu, chacun accède à une introspection de soi-même, de la vie, et revient un peu mieux à soi, à la réalité.
Vu qu’on passe au Nouveau Monde, qu’on change de dimension, c’est l’ego qui meurt pas soi, et c’est √ßa qui peut √™tre difficile √† vivre.


La Lumi√®re gagne toujours parce qu’il n’y a qu’elle qui existe. On est toujours dedans car on est Elle : la Source. On en a jamais boug√© car temps et espace sont une illusion. La division et la s√©paration appartiennent √† la perception duelle, tout est √©nergie, un seul et m√™me ensemble. Tout ce que l’on voit est donc la Source, sa projection. Son interpr√©tation r√©side dans la qualit√© de la conscience observant. Exp√©rimenter l’ombre est une √©tape n√©cessaire, avant de s’apercevoir que tout est lumi√®re quand on s’est illumin√©, donc en (s’)√©clairant parfaitement. L’ombre n’a jamais exist√© autre part que dans le temps qu’il faut pour se r√©veiller.


La vraie vie c’est de vivre comme un √©l√©ment de la nature.


Pour la m√©ditation mondiale : la peur, les √©nergies n√©gatives n’ont de force que dans la puissance qu’on leur donne. La Lumi√®re ne craint rien quand elle n’est que lumi√®re. Au niveau √©nerg√©tique, la peur et √©nergie n√©gative sont de la taille d’un microbe voire inexistantes compar√© √† la r√©alit√© qui n’est que Lumi√®re. Mais la taille d’un microbe peut s’amplifier en lui donnant sa force, ses croyances. Il en est de m√™me pour les entit√©s.
Ce qui veut dire que quand on n’est pas certain de n’√™tre que Lumi√®re en soi, il vaut mieux √©viter de jouer avec les √©nergies, car effectivement et √† proportion, sa propre ombre se manifeste √† l’ext√©rieur.
Tout est un. Un ext√©rieur qui n’est pas soi n’existe pas.


N’a t-on pas l’impression de vivre dans un film de science-fiction, compl√®tement √† l’inverse de la r√©alit√© ? Pourquoi ? S’est-on interrog√© vraiment sur le sens profond, la v√©ritable cause ? Pourquoi est-ce que les choses sont comme cela et nous √©chappe autant ? N’attire t-on pas √† soi ce qu’on a projet√©, nourri ? L’humanit√© semble √™tre comme du b√©tail attendant son sort non ?
Pourquoi les choses lui √©chappe t-elle ainsi ? Pourquoi n’est-elle pas maitre de sa vie cette humanit√© ? Ne passe t-elle pas son temps derri√®re des ecrans par hasard ? La vie de cette humanit√© n’est-elle pas devenue plus importante dans le virtuel plut√īt que dehors √† l’ext√©rieur ? Ne sait-elle pas nourrit de programmes virtuels en abondance depuis des ann√©es, voire des dizaines d’ann√©es (t√©l√©, cin√©ma, jeux vid√©os, internet, t√©l√©phone portable). Le virtuel n’est-il pas devenu l’attraction et le diversement num√©ro 1, voire la fuite num√©ro 1 ? De ce fait, elle laisse la r√©alit√© lui √©chapper compl√®tement.
Bien s√Ľr, pour √™tre un tant soit peu ma√ģtre de sa vie il faut r√©unir plusieurs facteurs : conscience, gu√©rison, unit√©, ancrage etc. Mais un autre entre en jeu qui est celui du pouvoir en ce monde dans lequel on a pris part √† notre naissance et qui semble t-il, nous n’avons aucun contr√īle. Or, il en est autrement sur le plan de l’unit√© quand on a compris que l’humanit√© est un seul et m√™me ensemble, et que c’est l’√©volution de cet ensemble qui met un terme √† un pouvoir ext√©rieur ne lui correspondant plus puisqu’il est sa projection int√©rieure.
Ainsi √† cet √©veil, l’humanit√© se rend compte avoir v√©cu dans un r√™ve. Non-√©veill√©e, elle per√ßoit actuellement ce film de science-fiction (r√©sultat de sa cr√©ation) tout autour d’elle. Et l√† elle se dit : “non je ne veux plus de √ßa”. Mais alors que veut-elle ? Sait-elle ce qu’elle veut vraiment ? Bien s√Ľr, plus de vie, de libert√©, d’amour, de coh√©sion, d’entraide, de partage et d’unit√©. Mais pour cela il faut sortir de l’inconscience n’est-ce pas ? Et qu’elle est la grande source d’inconscience que l’humanit√© a nourrit en exc√®s ses derni√®res ann√©es : le virtuel. √Čvidemment toute l’alimentation morte et chimique nous plonge √©galement dans l’inconscience, mais le virtuel et plus pr√©cis√©ment internet et la t√©l√©phonie a amen√© l’humanit√© au bord de la falaise. Nous avons v√©ritablement un pied dans le vide, un pied dans la mort. Savez-vous qu’une √©volution saine aurait pu entra√ģner l’humanit√© √† d√©velopper ses facult√©s extrasensorielles et √† communiquer par t√©l√©pathie ? Savez-vous qu’en faisant monter ses √©nergies et par des techniques simples (modifications de conscience) on arrive √† capter et comprendre des choses de l’univers et tout ce qu’il a √† savoir pour soi et sa vie ? Savez-vous √©galement que passer du temps devant des √©crans (ordinateur, t√©l√©phone, jeux vid√©os) vous envoie des m√©taux lourds dans le corps ? Des m√©taux lourds qui endorment la conscience, font chuter et d√©traquent les √©nergies du corps ?
Imaginez maintenant des communaut√©s aimantes, bienveillantes, √©veill√©es qui vivent en pleine nature, dans des habitations √©cologiques, o√Ļ les gens sont heureux, s’appr√©cient et ne sont plus impact√©s par des ondes √©lectromagn√©tiques. Des lieux joyeux, humains, o√Ļ chacun pourrait cr√©er comme il l’entend. O√Ļ chacun serait libre et aurait acc√®s √† tout ce qu’il faut pour l’√©veiller, le faire √©voluer, sentir son corps vivre et vibrer. Des lieux co-creatifs o√Ļ chacun s’entraide, entour√©s de belles for√™ts riches en √©nergie. Des lieux o√Ļ les enfants apprennent des choses qui leur font du bien, o√Ļ ils puissent courir et jouer entre eux, o√Ļ ils n’ont pas besoin d’√™tre vaccin√©s ni mentalis√©s assis sur une chaise toute la journ√©e ou jouant dans des cours de recr√©√© barricad√©es et sans herbe.
Un nouveau monde est possible en sortant de la peur, des lois de l’ego qui ont conduit ce monde √† sa perte. En accueillant les lois universelles qui ont toujours √©t√© l√† et en revivant en symbiose avec la nature, car nous sommes un de ses √©l√©ments. Nous sommes la vie et nous devons nous conduire comme des √™tres vivants, c’est-√†-dire qui vibrent et sentent les √©nergies. Sentir les √©nergies c’est se sentir soi-m√™me en premier lieu. Mati√®re = √©nergie. En se reconnectant √† soi, on se reconnecte √† la vie, √† l’univers, √† l’humanit√©, notre humanit√©, donc √† notre plan√®te. Et notre plan√®te, maintenant on va en prendre soin.
On ne veut plus d’un pouvoir inconscient qui nous domine. On veut contribuer consciemment √† cr√©er ce monde, et √† refaire venir le paradis qu’est cette magnifique plan√®te.
Il est plus que temps de revenir √† la Vie afin que l’humanit√© (en soi et √† l’ext√©rieur) acc√®de √† son r√®gne sup√©rieur et de montrer enfin √† l’univers que nous pouvons √™tre des √™tres √©volu√©s.
Que la Lumière soit.


Il y a une loi simple dans l’univers qui est celle de la Vie. En √©nerg√©tique ou en m√©decine, ce qui n’est plus dans la vie, dans sa fr√©quence, d√©p√©rit. On absorbant des choses n√©gatives pour notre corps c’est ce qu’il se passe, il en est de m√™me pour les pens√©es et croyances. Un test kin√©siologique prouve aussi cela. En mangeant mal ou en pensant n√©gativement, on perd en force, en √©nergie. Parce que la vie en nous et que nous sommes, n’√©tant plus aliment√©e uniquement par la vie, se retire, d√©cline ou s’atrophie.
Donc, cette loi simple de l’univers nous dit que ce qui n’am√®ne pas la Vie : √©nergie et bien-√™tre, est faux. Car la seule r√©alit√© dans l’univers est la vie qui s’amplifie et √©volue. La mort des cellules √©tant caus√©e par ce qui n’est pas en accord avec la vie.
Or, il y a une chose dont beaucoup de gens se nourrissent tous les jours en abondance et qui les font chuter en √©nergie, les divisent et amplifient leurs peurs. Vous avez devin√© ? Il s’agit des m√©dias officiels. Ce qui veut dire que les informations v√©hicul√©es par ces m√©dias sont fausses tout simplement, puisque n’amenant pas les gens dans la vie, la r√©alit√© de l’univers qui est pure √©nergie. Elles ne font que faire chuter les gens en √©nergie. Il en est de m√™me pour les films policiers, les films d’horreur et tout ce qui contient de la violence, ce n’est pas bon pour le corps, √ßa lui fait du mal.
Cette loi universelle d√©montrant le vrai du faux s’applique √† toute forme de vie. Plus on est en vie, dans la vie, et plus on se sent mieux et bien.


Tous les √™tres humains ont besoin de temps et de recueillement pour assimiler les exp√©riences. Si trop de choses s’accumulent sans que le corps ou la conscience ne puissent les traiter, alors l’√™tre devient fragile et irritable. Il n’a plus maitrise de soi. Son rythme int√©rieur non respect√© provoque des d√©gradations sur le plan psychologie et physique.
Il faut √† √©galit√© √™tre dans le faire et l’√™tre. Le faire ne devrait faire partie que de 50% du temps. C’est le juste milieu entre l’esprit et la mati√®re dont tant de chercheurs ont trouv√© l’unit√©, le point d’√©quilibre.
Mais √™tre ce n’est pas rester assis devant sa t√©l√© ou son ordinateur, √ßa c’est encore du faire. Il est question d’un v√©ritable recueillement, d’√™tre avec soi-m√™me pas avec un √©cran. Ce n’est qu’avec soi-m√™me que l’on peut traiter ses exp√©riences et ses maux int√©rieurs, y amener la compr√©hension, la pacification, la lib√©ration et la transformation. Cela demande du courage de sortir du faire compulsif qui nous d√©tourne de nous-m√™mes. Un peu comme des enfants qui ne veulent pas grandir. √ätre confront√© √† soi, √† ses probl√®mes et douleurs li√©s au pass√© mais aussi √† ce que son √™tre sup√©rieur peut amener comme soulagement et bien-√™tre. Il n’y a que comme cela que les choses peuvent √™tre r√©gl√©es : en allant voir chaque parcelle de son √™tre qui r√©clame notre attention, notre acceptation et notre bienveillance. Alors depuis cet √©tat tranquille et d√©tach√© atteint depuis l’√™tre et o√Ļ le faire n’a pas sa place, quelque chose de nouveau entre en jeu, une conscience plus vaste qui se relie √† l’univers et va chercher ce qu’il faut comme lumi√®re pour apporter des √©nergies r√©paratrices et de nouvelles connaissances. On se sent alors √©voluer, plus grand, reli√© √† une conscience sup√©rieure qui gu√©rit le corps de l’ego, ayant trop √©t√© plong√© dans l’inconscience du faire de son ancienne vie.


Quand il y a r√©action √† partir d’une impression n√©gative, l’action est mauvaise et entra√ģne un retour n√©gatif.
En laissant l’impression n√©gative √† ce qu’elle est sans √©mettre d’action √† ce moment-l√†, on observe la r√©action √©motionnelle passer et s’√©vanouir.
Il y a ainsi une autre impression qui vient, plus juste et sans perte d’√©nergie.
L’action n’est alors plus n√©cessaire mais si elle vient, elle est bonne puisque manifest√©e depuis une r√©action pos√©e et non-√©motionnelle.
Ce qui veut dire que s’il y a une impression n√©gative, c’est qu’elle est per√ßue par un √©tat faux en soi, un √©tat souffrant o√Ļ l’ego entre en jeu.
La bonne action, en r√©agissant ou pas, est en laissant passer l’ego s’il se manifeste et d’observer cet √©tat, plut√īt que de l’exposer sous impulsion et non-ma√ģtrise de soi.
Par cons√©quent, une dynamique positive n’affectant plus le corps ni les √©changes relationnels se met en place.


Tout ce que l’on peut trouver comme enseignements et informations, que ce soit dans les livres, les m√©dias, internet ou les personnes autour de soi, ne seront jamais la pure r√©alit√©. Ils contiennent des pistes, des messages et des chemins, mais pas la r√©alit√© unique et parfaite pour sa destin√©e personnelle. Laquelle ne peut √™tre trouv√©e qu’en sondant au plus profond de soi. C’est alors que tout la v√©rit√© de son univers, contenant la totalit√© de ce qui est, s’√©claire et vibre.


Pendant que l’humanit√© s’est constitu√©e d’elle-m√™me prisonni√®re d’une √©lite satanique et p√©dophile par simple peur d’une grippe (aggrav√©e par la 5G et la 5D), en validant les informations falsifi√©es de ses m√©dias corrompus, les preuves inverses d’experts, m√©decins et scientifiques non subventionn√©s par l’√Čtat abondent sur internet. L’humanit√© toute enti√®re y ayant acc√®s gr√Ęce au confinement est en train de se r√©veiller.
Nous sommes comme les juifs de la seconde guerre mondiale mais en plus moderne et √† l’√©chelle plan√©taire, attendant bien sagement un sordide vaccin de nanotechnologie pour an√©antir notre conscience et nos derni√®res libert√©s, pr√©vu depuis des dizaines d’ann√©es.
Mais les gens commen√ßant √† se r√©volter, c’est sans compter une r√©volution prochaine comme il n’y a jamais eu sur Terre.
Aussi, ceux qui ne comptent que sur leur frigo ou leur gazini√®re, il serait bon de s’int√©resser √† quelques notions de survie en milieu urbain, car le milieu rural sera plus facile.
Il s’agit bien d’un complot, mais d’une bande de nazis qui gouverne le monde depuis des si√®cles contre l’esp√®ce humaine.
Or, quelques points importants sont à savoir :
. Ce pouvoir obscur correspond √† la propre inconscience de l’Ego obscur humain.
. La Terre ascensionne, donc les humains évoluent, la lumière se fait.
. Ce qui veut dire que tout va être su, les médias ne pourront plus mentir.
. Les forces positives qui travaillaient en sourdine se révèlent et les mauvaises personnes au pouvoir sont arrêtées les unes après les autres.
. M√™me s’il y en a toujours eu par-ci par-l√†, les gens actuellement voient de plus en plus d’ovnis, les filment ou les photographient. Il serait fort probable qu’ils viennent nous aider.
. Les mauvaises personnes au pouvoir rena√ģtront au d√©but de l’√©volution 3D humaine. Les gens bons, bienveillants, aimants, conscients, √©veill√©s, b√Ętiront le Nouveau Monde.
Mais bien entendu, il faut se pr√©parer √† cette fin de cycle (qu’avaient pr√©vu les Mayas) qui risque de secouer, et encore plus si l’on est en ville.
Il est grand temps d’√™tre bienveillants avec ses voisins, de nouer des contacts et de s’entraider.
Pour ceux qui ne tombent sur les théories du complot que depuis le confinement, je vous invite à découvrir le documentaire Zeitgeist de 2h (attention certaines images sont difficiles) :
https://youtu.be/tTUk1Ict7oY
La très bonne vidéo de Laurent Dureau sur la 5G :
https://youtu.be/DlyiUCLzAOM
√Ä vous abonner au groupe Gesara Nouvelle Terre et bien s√Ľr √† faire vos propres recherches.
Il faut avoir confiance en la Lumi√®re, en Dieu, la Source. Rester positif. Booster son syst√®me immunitaire et faire monter ses √©nergies, car la 5D ne fait pas du bien √† ce qu’il reste encore souffrant en soi. Arr√™ter de fumer et manger sain et pur.
Tout comme dans notre corps, la cellule ab√ģm√©e se r√©g√©n√®re de par une prise de conscience et une attention aimante, il en est de m√™me dans l’univers o√Ļ la Terre (une de ses cellules) monte sa fr√©quence vibratoire. Ce qu’il y avait dedans comme ombre se transforme et int√®gre plus de sa lumi√®re originelle.
La 3D √©tait un cycle tr√®s dur, correspondant √† l’Ego duel. Une dimension plan√©taire duelle o√Ļ la souffrance √©tait partie commune, comme pour se purger.
Il se trouve maintenant, qu’assez d’humains aient √©volu√© (et l’humanit√© est un seul et m√™me ensemble) pour cr√©er du nouveau et sortir de la 3D, la Terre avec eux.
Cette derni√®re √©tape mettra en relief sa force int√©rieure, sa maitrise de soi et son pouvoir cr√©ateur. Mais sachez que si vous √™tes sur cette plan√®te, c’est que vous √™tes tous forts.
Et bravo aux travailleurs de Lumière pour leur job.
Informez-vous, informez les autres et n’ayez plus peur de vous r√©unir. Les policiers et les militaires doivent √™tre du c√īt√© des humains, de la vie.
Quand on sortira de ça, ça sera une fête monumentale.


Publié le 14 avril 2020 :

Nous sommes en février 2021.
Nous venons de passer “une p√©riode” des plus difficiles qui sera grav√©e dans l’histoire et dans le coeur de chacun.
Nous avons mis fin au pouvoir obscur de ce monde. Oui, vous avez bien entendu.
L’histoire de la 2eme guerre mondiale s’est r√©p√©t√©e, sournoisement, en plus moderne et √† l’√©chelle mondiale. Mais la domination de l’Ego obscur qui r√©gnait en ma√ģtre sur cette magnifique plan√®te a √©t√© an√©antie.
L’humanit√© en retrouvant sa libert√©, ses droits souverains, f√™te la victoire des jours durant, une joie immense circulant entre tous, comme si l’amour universel avait fait son apparition et que tout le monde le d√©couvrait. Les gens s’embrassent et se serrent dans les bras les uns des autres, pleurant et riant en m√™me temps.
Malgr√© les pertes plus que tragiques, nous ne pouvons nous emp√™cher d’√™tre profond√©ment heureux, les larmes aux yeux mais le coeur ouvert.
Nous humains, avons √©t√© profond√©ment choqu√©s. Ces g√©n√©rations : enfants, adultes et personnes √Ęg√©es, n’oublieront jamais.
Un √©v√©nement d’une telle ampleur marque dans un accord mondial, la fin de toute institution politique. Nous avons √©t√© les derni√®res g√©n√©rations du monde 3D (duel) et nous n’acceptons plus aucune domination sur cette plan√®te.
Nos lois ne seront plus celles de l’Ego. Nous avons maintenant compris que nous devons nous en remettre √† la nature, donc aux lois universelles, √† l’√™tre divin en nous et respecter profond√©ment la vie dans son ensemble.
Une restructuration mondiale se met en place.
Mais il y a quelque chose qui a √©galement boulevers√© nos vies d’une fa√ßon ph√©nom√©nale : les extraterrestres sont venus.
En chassant l’ombre, nous avons ouvert la porte √† l’univers et √† ses √™tres bienveillants.
Tout ce qui était nuisible sur cette Terre disparait.
L’humanit√© s’√©veille enfin. Nous remettons les compteurs √† z√©ro.
Une nouvelle √®re commence, une √®re remplie de paix, de lumi√®re, de joie, d’amour et d’√©nergie.


On peut d√©cider d’√™tre heureux, malgr√© les circonstances. C’est un √©tat d’esprit, un choix. On peut choisir de regarder les fleurs sur le chemin, la lumi√®re dans le ciel, le sourire des passants, de respirer la vie et d’appr√©cier ce que l’on a.
En choisissant le bonheur plut√īt que la souffrance, on envoie √† tous les √™tres des ondes positives, bienfaisantes et elles sont capt√©es dans l’universel par les √™tres que l’on aime. Mais de plus, en agissant ainsi, on envoie du bonheur √† toutes nos cellules. Tout notre corps en profite. Alors on se sent mieux et l’univers y participe en renvoyant ce que l’on a projet√©.
Bien entendu, l’√©tat √©motionnel du moment perturb√© par un √©v√©nement douloureux doit √™tre accept√© et appr√©hend√© avec compassion, tout en sachant que notre v√©ritable nature est immuable et qu’un meilleur pour soi, en terme de manifestation terrestre est possible, voire m√™me certain. C’est cette acceptation paisible, sur l’√©tat int√©rieur √©ph√©m√®re, qui apportera le plus rapidement des messages et des transformations. Alors la paix est l√†, la confiance est l√†, et c’est cette continuit√© jamais perdue en sa flamme int√©rieure qui maintiendra le cap sur le bon chemin, celui qui est en connexion avec l’univers et agit dans le sens de son √©volution personnelle bienveillante.
Ainsi de belles choses se pr√©parent et arrivent, comme l’attention √† ces jolies fleurs sur le chemin, √† ces √©claircies dans le ciel, √† sa fa√ßon de respirer pleinement la vie avec envie et trouver le sourire sur son visage.
En percevant l’amour, la beaut√©, la bienveillance des choses et des √™tres, tout comme de la vie et en soi-m√™me, au-del√† de ce qui nous aura fait souffrir et de ce qu’on aura l√Ęch√©, des couches de mati√®re se dissipent. Et c’est symboliquement en se retrouvant √† nu, que l’on offre le mieux √† l’existence notre v√©ritable lumi√®re, sans plus aucun artifice, mensonge ou conditionnement qu’on aura construit pour se prot√©ger. En quelque sorte, c’est venir ici exp√©rimenter la mati√®re dense et finir par s’y identifier alors qu’on √©tait que pure √©nergie. C’est assimiler et int√©grer pleinement dans son √™tret√©, ce que cette dimension humaine nous apprend au niveau universel. Une cr√©ation de nous-m√™mes qui certainement et efficacement, nous am√®ne peu √† peu √† devenir comme des anges.
Alors que tout est d√©j√† r√©alis√©, l’√©volution dans cet espace-temps sp√©cifique est √† la fois intense, magique et surprenante. On ne cessera de se d√©couvrir.
La formule √† trouver est : qu’est-ce que l’on fait de notre magie int√©rieure ? Cette capacit√© √† nous transformer. √Ä la d√©couverte de sa propre alchimie, qui est constamment renouvelable et infinie.
En choisissant la réalité, on choisit la Vie, la Lumière et leur vibration de joie. Et les épreuves deviennent des victoires.


Ne s’agissant que de soi-m√™me dans tout l’univers et tout √©tant √† l’int√©rieur de soi, on peut tout comprendre en s’observant mieux. Pour cela, il faut bien √©videmment rester dans la pr√©sence. On finit par se rendre compte qu’on est responsable de tout ce qui nous arrive et que le seul travail qui doit √™tre fait est en soi, car il n’y a rien qui ne soit pas soi.


Ce que tu penses ou ce que tu √©cris, c’est la th√©orie. Ce que tu vis, c’est la pratique.

10 février 2020

Le corps est l'univers

Il n’y a que soi partout et dans tout. Tout ce que l’on regarde est l’int√©rieur de soi-m√™me. Dans l’individuel il y a l’universel et dans l’universel il y a l’individuel. Macrocosme et microcosme sont identiques car sans fin ni milieu. Tout √©tant le centre de toute chose, c’est la m√™me pr√©sence dans chaque sujet-observateur, chaque conscience. Sans notion spatio-temporelle, o√Ļ y a t-il un moi valable ? Tout est soi. Une seule et m√™me vie en toute chose. La r√©incarnation est donc propre √† la Source, pas au moi. Le v√©ritable “Je suis” ou “je suis untel” est valable pour tous les √™tres, dans tous les √™tres, car au final il n’y en a qu’un.
Le but ultime de l’√™tre conscient est alors de prot√©ger la vie (pour chacune de ses cellules, dans son corps individuel tout comme dans son corps universel) et de cro√ģtre (√† l’image de la nature) en respectant ces lois.
L’espace qu’il y a entre les √™tres est identique √† l’espace qu’il y a entre nos cellules. Nos cellules peuvent se croirent divis√©es et s√©par√©es mais elles ne forment toutes qu’un seul et m√™me corps. C’est pareil pour les humains. De m√™me, les plan√®tes sont des cellules et les galaxies des chakras. Le corps est l’univers, l’univers est lumi√®re. Le sombre est ce qui en soi n’a pas encore √©t√© √©clair√©.

Vid√©o croquis r√©alis√©s en 2010 pour le livre “Eipho-Guidance”, qui devient en 2016 “R√©alisation spirituelle”.
Bien s√Ľr, la r√©alisation spirituelle n’existe pas. C’est toujours la r√©alisation d’un √©tat. Un √©tat qui lui-m√™me se r√©alise toujours d’une fa√ßon diff√©rente.

 


https://www.amazon.fr/dp/1724577050